Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Galadio

Publié le par Yv

Galadio, Didier Daeninckx, Gallimard, 2010.....

Ulrich est un adolescent allemand dans les années trente qui voient la montée du national socialisme. Petit à petit, il est interdit de pratiquer son sport, de vivre comme les autres Allemands de son âge. Ulrich est métis, né de la rencontre de sa maman Irmgard, allemande et de Amadou Diallo de l'armée française chargée d'occuper Duisbourg après la première guerre mondiale. Plusieurs enfants métis sont nés de ces rapprochements, ce qui à peine vingt années plus tard est vu comme une trahison et ne colle pas au profil aryen.

Encore une fois passionnant ce roman de Didier Daeninckx, car, encore une fois, se basant sur une réalité historique un peu oubliée voire pas connue. J'avais eu connaissance du fait que les Français avaient envoyé, en application du Traité de Versailles, des régiments d'Africains dans certaines villes allemandes, comme une ultime provocation, parce qu'à l'époque, les noirs étaient à peine considérés comme des hommes. Ce que je ne savais pas et qu'explique formidablement le romancier, c'est que des enfants métis sont nés et que bien évidemment, après l'arrivée au pouvoir d'Hitler ils vivaient difficilement leur double particularité : être de sang noir et de sang français. 

Ulrich, dont le second prénom est Galadio, va vivre un destin incroyable : fuir sa ville, fréquenter le cinéma de propagande allemande, tenter de trouver sa véritable identité. Didier Daeninckx, en peu de pages réussit à construire un personnage fort et marquant. Tout est dit. Rien n'est superflu. L'auteur va au plus court, le lecteur doit bien sûr faire le reste du travail à savoir connaître un peu les années trente en Europe pour savoir qu'il ne faisait pas bon y être noir et particulièrement dans l'Allemagne nazie. 

C'est un formidable roman, et je vous conseille avant de l'ouvrir d'avoir un peu de temps devant vous car la première page débutée, vous ne pourrez pas faire autrement que de lire d'une traite les 140 suivantes. 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 05/02/2019 12:51

J'aime beaucoup l'auteur, dont j'ai lu peu de textes, masi que j'ai toujours trouvé très juste. Je note donc celui-ci.

Yv 05/02/2019 19:30

Rarement l'un de ses bouquins m'a déçu, jamais même