Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Libérons-nous ! Des chaînes du travail et de la consommation

Publié le par Yv

Libérons-nous ! Des chaînes du travail et de la consommation, Abdennour Bidar, Les liens qui libèrent, 2018.....

Plaidoyer pour le revenu universel qui permettra selon l'auteur de libérer chacun des chaînes du travail et de vivre enfin en hommes libres, de ne plus attendre les vacances ou les week-ends pour s'adonner à ses passions, ses envies, ses relations,... 

Autant vous dire tout de suite, la question du revenu universel me taraude depuis que Benoît Hamon, l'a mise sur la table lors de la dernière campagne électorale présidentielle. Depuis, je me suis un peu renseigné et si l'idée me paraît bonne, les écueils sont nombreux. Abdennour Bidar s'empare de cette question et répond à toutes les objections, les questions sans rejeter les difficultés, ceux qui profiteront du système -il y a toujours des gens qui profitent et détournent les bonnes idées à leur profit, il y en aura donc pour le revenu universel.

Le revenu universel, une utopie ? Sans doute, mais de laquelle on n'a jamais été aussi proche, dans nos sociétés qui se mécanisent, se robotisent, mettent les gens au chômage, les contraignent et les culpabilisent de ne pas avoir de boulot et les punissent même et les poussant à la pauvreté. Abdennour Bidar est lucide et sait bien que pour que cette idée fonctionne, il faut briser des chaînes :

"La première nous lie au travail : elle nous contraint de travailler pour gagner de l'argent. La deuxième nous lie à la consommation : c'est elle qui rend l'argent désirable, et qui nous motive donc à travailler. L'individu est contraint de travailler parce que c'est le seul moyen d'accéder à ce que la société de consommation l'a conditionné à voir comme le bonheur : posséder. Travailler plus pour gagner plus pour dépenser plus. Tel est le cercle vicieux où beaucoup d'existences tournent en rond." (p.30)

A la suite du constat, le philosophe déroule son raisonnement très réaliste et non pas purement intellectuel. Je pourrais vous citer toutes les pages que j'ai notées mais ce serait long. Il propose ni plus ni moins qu'un changement de société, la nôtre, capitaliste, étant à bout de souffle. C'est une charge virulente, énervée et lucide contre ce capitalisme qui a réduit les hommes en esclavage et qui compte bien en profiter encore longtemps. L'homme ne s'épanouira en tant qu'individu et en tant qu'appartenant à un groupe que lorsqu'il pourra prendre du temps pour lui et pour autrui. 

La réflexion d'Abdennour Bidar est poussée, fine, intelligente et sans concession. Je la rapproche d'un petit ouvrage dont j'ai déjà parlé ici et qui abordait (en 1880, pas sous l'angle du revenu universel), le rapport des hommes au travail, Le droit à la paresse de Paul Lafargue.

Très accessible et court (110 pages), l'essai d'Abdennour Bidar est à lire de toute urgence pour qui sent bien que la société actuelle est finie et qu'il faut en changer. Pour les autres aussi, c'est une belle source de réflexion et de discussion. En ces temps très troublés, il me semble tout indiqué.

Commenter cet article

Violette 08/12/2018 14:41

je te suis pour le revenu universel, moi aussi je trouve que l'idée était à creuser malgré ses désavantages. En tous cas, il faut changer quelque chose...

Yv 09/12/2018 10:15

oui, sûr, il faut changer plein de choses à tous niveaux

Alex-Mot-à-Mots 06/12/2018 11:57

Si la question du revenu universelle ne me taraude pas, je suis plutôt curieuse de son propos sur la fin de la société de consommation, moi qui suis dans une démarche ZD.

Yv 08/12/2018 10:12

L'accent est quand même plutôt mis sur le revenu universel

Itzamna 05/12/2018 21:31

Merci beaucoup pour le conseil !!! Sûr que ça me plaira, et je vois très bien aussi à qui l'offrir ! C'est bien noté.
"Libérons-nous des chaînes du travail…" qu'est-ce que ça me parle ! ;-)

Yv 06/12/2018 09:30

je savais que ça parlerait à certains

Gwenaelle 05/12/2018 10:59

Effectivement, c'est une belle idée mais les écueils existent. Merci pour cette belle piste de lecture, Yv!

Yv 05/12/2018 17:37

oui, ils existent et Abdennour Bidar ne les élude pas, il en parle et montre comment tenter de les surmonter

Sibylline 05/12/2018 09:49

C'est vrai, c'est un sujet de réflexion actuel. Il faut se poser la question. Il n'y a pas un pays scandinave qui l'a fait? Faudrait voir les résultats. Dans le même ordre d'idée, comme l'époque est aux remises en cause, je réfléchis aussi sur le minimalisme mais là, je suis un peu plus réticente... Le mieux est parfois l'ennemi du bien.

Yv 05/12/2018 10:45

J'y pense aussi régulièrement, j'ai déjà une consommation réduite, locale et pas seulement pour l'alimentation, les artisans qui interviennent sont des "voisins". C'est toute la société qu'il faut repenser