Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Edmond

Publié le par Yv

Edmond, Léonard Chemineau, Rue de Sèvres, 2018 (d'après la pièce d'Alexis Michalik).....

Paris, 1897, Edmond Rostand est un auteur de théâtre qui n'a écrit que des fours, même s'ils sont joués par la grande Sarah Bernhardt. Un jour, elle débarque chez Rostand et lui annonce qu'il doit écrire une pièce pour l'acteur de l'époque Constant Coquelin. Sans la moindre idée en tête, Edmond Rostand qui parvient à peine à nourrir sa femme et ses deux enfants, va voir Coquelin et, en chemin, s'arrête dans un café tenu par Honoré, un homme noir épris de poésie. C'est là, en entendant une tirade d'Honoré, puis en s'inspirant de la vie de Cyrano de Bergerac, qu'il a l'idée de ce qui deviendra le plus grand succès du répertoire français.

J'avais adoré Edmond d'Alexis Michalik, et je n'avais pas vraiment d'appréhension à l'ouverture de l'adaptation en bande dessinée. D'abord parce que Léonard Chemineau, je l'ai déjà lu en collaboration avec Matz dans l'excellent Le travailleur de la nuit et ensuite, parce que les premières pages tournées, le charme agit et je n'ai pu m'empêcher d'aller au bout rapidement, quitte à relire en prenant plus mon temps pour bien voir les détails. 

J'aime beaucoup les dessins et les couleurs qui collent parfaitement à l'époque décrite. Léonard Chemineau joue avec les tailles des cases, parfois classiques, parfois une seule par page avec un encadré à l'intérieur, ou encore, très hautes -pour la scène du balcon et même totalement libres pour la dernière scène de la pièce. 

L'histoire est donc celle de la genèse de Cyrano de Bergerac. Alexis Michalik racontait comment Edmond Rostand s'était inspiré de ce qu'il voyait et entendait autour de lui pour créer ses personnages, son intrigue. La BD rend tout cela merveilleusement bien. Tous les ingrédients sont présents : l'amour, la jalousie, l'action, l'angoisse du créateur, le stress nécessaire pour monter un spectacle en peu de temps, ... C'est virevoltant, enthousiaste, rapide, drôle, frais.

Que demander de plus ? En fait, il ne me reste plus que la pièce à aller voir, tout le reste je l'ai fait et à chaque fois, c'est un coup de coeur.

 

Commenter cet article

Violette 13/11/2018 17:44

je suis une amoureuse de Cyrano, je me suis donc offert cette BD, comme j'ai hâte de la lire!

Yv 14/11/2018 08:21

On n'y voit que peu Cyrano, mais il est présent à chaque moment de l'histoire

Alex-Mot-à-Mots 12/11/2018 12:47

Suspens : la pièce sera-t-elle elle aussi un coup de coeur ?

Yv 12/11/2018 13:17

j'ai vu qu'un film sortirai en 2019. J'irai !

Noukette 10/11/2018 13:10

Je n'ai pas vu la pièce mais la BD m'attend, c'est un peu dommage dans ce sens là mais tant pis ;-)

Yv 11/11/2018 07:42

je crois qu'il n'y a pas de sens. Je te conseille vivement de lire la pièce, après donc

Kathel 09/11/2018 11:58

J'ai beaucoup aimé lire la pièce, que j'aimerais bien voir sur scène...

Yv 09/11/2018 12:17

Pareil...

Mimi 09/11/2018 09:08

C’est une pièce que j’adore que j’ai lue et vue plusieurs fois, mais je n’en connais absolument pas la genèse et là forcément tu m’intrigues. La BD finira bien sur mes étagères ! Merci.

Yv 09/11/2018 12:17

c'est une genèse romancée ou plutôt théâtralisée, l'auteur a pris des libertés avec la vérité, c'est aussi ce qui fait le charme de la pièce Edmond et de la BD