Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hunter

Publié le par Yv

Hunter, Roy Braverman, Hugo thriller, 2018.....

Hunter est incarcéré depuis plus de dix ans pour une série de meurtres commis à Pilgrim's Rest, une vallée perdue des Appalaches. Cinq hommes assassinés et leurs femmes disparues. Hunter s'évade et revient dans la vallée pour se venger et trouver celui pour qui il a payé, car il se dit innocent. Mais il est suivi de près par Freeman, le père de l'une des femmes disparues qui l'enlève et veut lui faire avouer ses crimes et l'emplacement du corps de sa fille. Mais une série d'événements, et parmi eux la neige qui tombe en abondance et le froid extrême, vient chambouler les plans de tous les acteurs de ce polar.

Roy Braverman écrit là son premier thriller sous ce nom puisqu'il est plus connu sous un autre pseudonyme, celui de Ian Manook auteur de la trilogie avec Yeruldelgger, le flic mongol. J'ai tellement aimé cette série que j'hésitais un peu avant de me lancer dans une autre, enfin pas trop longtemps et tant mieux parce que Hunter -qui devrait aussi être une trilogie- est captivant, haletant. On est loin, très loin de la série précédente, tant géographiquement que pour l'écriture et l'intrigue. 

Le lecteur est placé en connaisseur de quasi -parce qu'une surprise n'est pas à exclure- toute la situation et en sait donc plus que les policiers et que chacun des protagonistes, sans que cela ne nuise à son plaisir de voir l'intrigue se dérouler. Habilement construit, le récit alterne les narrateurs et revient sur des faits à travers différents points de vue ce qui nous permet de mieux les comprendre et d'envisager la situation globale. Courts chapitres qui permettent de souffler dans cette histoire dure, violente et froide. Tout est hostile : le climat, les habitants du coin, le flic local, les agents du FBI qui tardent à arriver, bref une ambiance délétère pour qui viendrait paisiblement en ce lieu isolé. Ce presque huis clos est oppressant, tendu de bout en bout. Une tension qui ne retombe pas, pas même à la fin, cardiaques attention exigez la pose d'un pacemaker avant d'en commencer la lecture. Roman noir, très noir, d'un noir très sombre pourrais-je écrire si je ne craignais pas les pléonasmes. 

Entre deux traques, deux engueulades entre mecs et deux rebondissements -qui ne manquent pas-, Roy Braverman en profite pour placer des banderilles contre le système étasunien qui laisse des centaines de personnes innocentes en prison et dans les couloirs de la mort, contre l'extrême violence qui règne dans les lieux de détention, la privation de liberté certes, mais aussi la privation de l'humanité. Son propos est fort et virulent, à l'image de tout son livre qui pourra peut-être gêner les plus sensibles d'entre nous, mais j'ai souvenance que Yeruldelgger n'était pas un tendre non plus. Tout le talent de l'auteur réside dans le fait de nous faire oublier la Mongolie, ses us et coutumes et de nous plonger totalement dans un thriller étasunien. Tout change, les lieux, les paysages, les personnages mais aussi l'écriture de Roy Braverman, je ne saurais dire comment, il faudrait que je relise la série précédente, mais aucun doute possible on est bien aux Etats-Unis dans un coin perdu, rural et pas très accueillant.

Est-il besoin de préciser que j'attends la suite avec impatience ?

Commenter cet article

Emma 08/06/2018 08:50

Il va falloir déjà que je lise le deuxième Yeruldegger qui m'attend depuis sa sortie en grand format, ça doit commencer à faire un petit bout de temps...

Yv 08/06/2018 15:14

Tu peux commencer la série Hunter, elle est très différente (mais j'avoue une préférence pour Yeruldelgger)

Alex-Mot-à-Mots 31/05/2018 13:21

L'auteur change complètement de décor.

Yv 31/05/2018 13:47

oui et finalement c'est une bonne idée

manou 30/05/2018 08:15

Et bien je vois que tu es conquis ! Encore un auteur à découvrir pour moi :)

Yv 30/05/2018 09:31

Si tu peux, lis la trilogie avec Yeruldelgger, exceptionnelle. Elle doit exister en poche voire dans la bibliothèque

Mimi 30/05/2018 07:58

Un bon polar donc à suivre !

Yv 30/05/2018 09:30

Oui, exact