Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sainte Zélie de la palud

Publié le par Yv

Sainte Zélie de la palud, Hervé Jaouen, Presses de la cité, 2018.....

Paulo est l'un des plus gros mareyeurs du pays bigouden; mais avant cela, il eut une enfance et une vie difficile et tumultueuse. Élevé par sa mère, seule, Zélie, qui tous les matins s'attelait à sa charrette à bras, achetait du poisson et faisait sa tournée dans les villes et villages du coin pour le vendre.  Elle gagnait juste de quoi manger et surtout de quoi boire. Car Zélie rentrait saoule tous les soirs et c'est Paulo, alors nommé Paolig (le petit Paul) qui s'occupait d'elle. Il tenait aussi le pennti qu'ils habitaient, cette cabane sur la palud (le marais). Puis, Paulo grandit et fit les tournées avec Zélie dès ses douze ans. Puis pas mal d'autres choses avant de devenir l'un des mareyeurs les plus respectés du pays. 

Il est agaçant Hervé Jaouen. Je n'avais pas prévu de lire son dernier livre, et j'ai eu la surprise de le recevoir dans ma boîte à lettres. Donc, je l'ai commencé et alors se produisit l'habituel, la routine, la rengaine jaouenienne : impossible de lâcher le livre tant cette histoire est mouvementée, les paysages forts, beaux et tourmentés, adjectifs dont je pourrais user pour décrire également les personnages. Il me fait le coup à chaque fois et à chaque fois je plonge. Non, croyez-moi, c'est dur de ne pas pouvoir sortir d'un bouquin dans lequel on ne pensait pas entrer. Et que je te décris des mers démontées, des tempêtes bretonnes, une palud hostile à qui ne veut la connaître et tellement accueillante à qui l'aime et pour les espèces animales et végétales, des lumières incroyables et des paysages sauvages et somptueux. Et que je te parle des vies difficiles des marins et des habitants de ces coins reculés de Bretagne dans l'entre-deux guerres mais aussi de leur joie de vivre, de boire le coup ensemble, de la solidarité entre eux mais aussid es coups de poings dans la gueule, des beuveries, du travail acharné et harassant... Et toujours cela est écrit avec une verve incroyable, un dynamisme fou et une envie de partager l'amour de la Bretagne et des Bretons avec tous les lecteurs Bretons ou pas -personne n'est parfait, à part les Bretons bien entendu.

Ce roman fait partie de l'énorme saga que l'auteur a voulu écrire, celle d'une vaste famille bretonne au vingtième siècle. L’avantage, c'est que le romancier s'est autorisé à sauter des générations, à traîner sur d'autres et que donc chacun des romans peut être lu indépendamment. Les deux premiers sont : Les filles de Roz-Kelenn et Ceux de Ker-Askol, suivis de Les sœurs Gwenan, je ne les ai pas lus. Par contre, j'ai lu la suite : Ceux de Menglazeg, Gwaz-Ru et Eux autres, de Goarem-Treuz avec des bonheurs divers, mais relisez mes billets et vous saurez tout. Le mieux, c'est certes de relire mes billets, de faire des commentaires, tout plein, de faire passer le message pour que plein de monde y vienne voir mon blog et surtout de lire les livres de Hervé Jaouen. Ils sont emplis de tout ce que j'ai dit, d'humour, d'humanité, de gravité aussi, de profondeur, toujours positifs et tellement bien écrits qu'ils sont un régal et donnent la super pêche comme disait un ex-candidat-le-meilleur-de-nous-tous qui a quand même au moins un tort, celui de n'être point Breton.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 03/04/2018 11:59

Ils sont pénibles, ces auteurs qui t'envoient leur dernier livre ;-))

Yv 03/04/2018 13:51

Oui surtout lorsqu'ils sont bons et que tu passes des vrais bons moments à les lire...

zazy 02/04/2018 18:42

Jene pense pas avoir lu un livre de cet auteur qui me parait redoutable !!

Yv 03/04/2018 08:10

Il l'est, une fois commencé on ne s'arrête plus

krol 01/04/2018 12:29

Je n'ai jamais lu cet auteur, à peine ai-je entendu parler de lui. Et tu es agaçant, à la fin, d'en parler de cette façon très persuasive. Bon, je vais voir s'il y a des romans de lui à la médiathèque...

Yv 02/04/2018 09:05

Et pourtant il est très efficace et a beaucoup écrit dans tous les genres, la saga bretonne mais aussi le polar. A découvrir évidemment.

Mimi 01/04/2018 09:10

Bien vendu ! Je l’inscris dans ma PAL et me fais une joie de rencontrer un nouvel auteur. Merci !

Yv 01/04/2018 11:44

Hervé Jaouen, c'est toujours un plaisir que de le lire