Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tuez-les tous... mais pas ici

Publié le par Yv

Tuez-les tous... mais pas ici, Pierre Pouchairet, Sang neuf (Plon), 2018.....

Lorsque leur fille Julie disparaît, Louis et Martine Loubriac, divorcés, sont loin de penser qu'elle a pu partir en Syrie pour rejoindre son petit ami radicalisé. C'est Louis, ex-flic, ex-journaliste, guitariste et chanteur de blues dans le bar de sa compagne, qui va tenter de suivre la piste de Julie, aidé par un mystérieux commandant de la DGSI qui lui donne pas mal de renseignements tout en lui demandant de ne point trop en faire. Mais Louis et Martine sont prêts à tout pour revoir leur fille en vie.

Si jusqu'ici la collection Sang neuf de Plon ne m'avait pas totalement convaincu (sauf Justice soit-elle, de Marie Vindy), je dois dire que ce dernier polar m'a tenu en haleine voire éveillé jusqu'à ses ultimes lignes et que jamais je n'ai eu l'envie de le refermer, ce qu'il a pourtant bien fallu faire à contre-cœur, car je n'ai pas trouvé la possibilité de lire 460 pages d'une traite !

Entre Quimper et l'île Tudy où habitent les Loubriac  (et le lieu d'écriture du roman)  et la Turquie et la Syrie, Pierre Pouchairet nous fait voyager dans des conditions éprouvantes et angoissantes. Très documenté, ce polar est habilement construit, le lecteur en sait plus que les parents de Julie mais se pose beaucoup de questions sur les rôles de tous les protagonistes. Entre vengeance, manipulations des services de renseignements, pontes qui tirent des ficelles ensanglantées et qui ne craignent pas quelques morts en plus, secrets d'état et guerre contre le terrorisme, l'intrigue est touffue, dense à tel point que je me suis demandé comment le romancier allait pouvoir nous l'expliquer aisément. Pierre Pouchairet, ex-flic, qui a publié pas mal chez Jigal -dont La prophétie de Langley- s'en sort haut la main et tout est limpide malgré un nombre d'intervenants important, des connexions entre certains que je n'imaginais pas et des enjeux lourds et graves. 

Bluffé, je l'ai été tout au long du livre. Je me suis laissé embarquer dans la fiction construite par l'auteur et la partie "réelle", celle de l'extrémisme et des réseaux permettant à des jeunes radicalisés de partir en Syrie est passionnante. Tout est plus compliqué que les journaux papiers ou radio et télé veulent -et peuvent- nous l'expliquer -enfin, pour ceux qui les regardent ou les lisent-, même si évidemment, je mesure bien que Pierre Pouchairet construit une oeuvre de fiction et que toute ressemblance de ses personnages et situations avec des personnages ou situations existantes ne saurait être que fortuite. 

Ce roman noir sorti mi-janvier est excellent, passer à côté serait une erreur monumentale.

Commenter cet article

Emma 17/02/2018 10:47

Je le retiens, c'est très tentant.

Yv 17/02/2018 11:57

je confirme

Alex-Mot-à-Mots 14/02/2018 19:05

Un titre qui m'intrigue depuis sa sortie.

Yv 15/02/2018 08:00

Excellent roman sur un thème difficile

Valérie 11/02/2018 18:53

Tu me tentes énormément !

Yv 11/02/2018 20:57

Je sais, je suis comme ça...

Aifelle 11/02/2018 06:58

Et encore un à noter ! n'en jetez plus, il me faudrait une vie supplémentaire (au moins ..)

Yv 11/02/2018 09:13

Pas mal comme titre aussi "Il me faudrait une vie supplémentaire... au moins...", j'imagine déjà le livre

BORIE Cathy 10/02/2018 11:05

Encore un pour ma PAL... Merci beaucoup ! :)

Yv 10/02/2018 12:57

Je t'en prie, ce roman m'a scotché

manou 10/02/2018 09:43

Il faudrait que j'arrête de dormir pour lire tout ce que je voudrais lire ! Et tu m'en proposes encore qui me tentent :) Merci de partager avec nous ton ressenti et tes coups de coeur. Bon we

Yv 10/02/2018 12:56

C'est la solution ça, arrêter de dormir...
Bon week end et merci de tes fréquents passages et commentaires