Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Evangelia

Publié le par Yv

Evangelia, David Toscana, Zulma (traduit par Inés Introcaso) 2018...,

Lorsqu'il y a environ deux mille ans, Gaspard, Melchior et Balthazar arrivent à Bethléem de Judée, ils sont épuisés, amaigris et ne trouvent pas l'enfant qu'ils sont venus honorer. Et pour cause, l'archange Gabriel s'est un peu précipité et ne s'est pas préoccupé du sexe du divin enfant. Et patatras, c'est une fille, prénommée Emmanuelle, ce qui à cette époque est étrange. Joseph, le beau-père d'Emmanuelle est un peu vert et prétend que c'est Jacob, son fils, qui est le premier né et veut en faire Jésus, mais Marie soutient Emmanuelle. Et si Emmanuelle devenait l’Élue, la face du monde en serait sans doute changée ?

Drôle ? Assurément. Fou ? Indubitablement. Blasphématoire ? Sans doute, s'il est blasphématoire de dire que les femmes n'ont pas de place dans la religion, quelle qu'elle soit. C'est quand même une histoire de mecs dominateurs qui relèguent les femmes au rang de mères -voire carrément de pondeuses puisqu'il faut assurer la descendance et l'influence de la croyance- et d'épouses dévouées, s'occupant des maisons, des enfants, des maris, ... David Toscana insiste évidemment sur l'égalité des sexes et c'est très drôle de lire ce qu'il fait faire et dire à ses personnages ; les hommes sont machistes, veulent le pouvoir, la puissance et jouir du confort, et les femmes prônent l'égalité, veulent qu'on les regarde comme des être humains, histoire de bien se souvenir que l'égalité des sexes est un combat vieux comme le monde loin d'être gagné. Dit comme cela, ça peut paraître un peu léger, mais toute la nuance est dans les personnages secondaires (les apôtres, les disciples, les riches et les pauvres des pays traversés) et dans les réflexions des deux principaux protagonistes, Emmanuelle et Jacob-Jésus. 

Il est aussi question de la filiation, de la fraternité et de la sororité, des liens familiaux, et bien sûr de la croyance en un dieu. Je ne suis pas spécialiste de la question, même si j'ai été élevé dans une famille chrétienne. Je me suis émancipé et me considère désormais comme un athée convaincu -j'ai même demandé à être débaptisé, et j'ai réussi à me faire rayer des registres de l'église catholique. Néanmoins, j'ai trouvé intéressantes les questions qu'aborde David Toscana. Son roman est profond, empli d'humanité et irrésistible, certes parfois un peu long et répétitif, mais il lui sera pardonné -ah, les réflexes de l'éducation ! Le romancier aurait pu faire une grosse farce, une pochade, mais il ne tombe pas dans ce piège, il ne cherche ni à démontrer, démonter ou convaincre, il imagine ce qu'aurait pu être une Emmanuelle fille de Dieu. Il peut être cinglant, sensible, il est toujours profondément humain et respectueux des croyances de tous.

Un roman fort drôle mais qui est, vous l'avez compris bien plus que cela, qui pourra faire grincer quelques dents -car s'il parle d'Emmanuelle à la place de Jésus, il est assez aisé de transposer aux autres religions toutes aussi masculines et machistes-, ce seront sans doute les dents de ceux qui restent coincés dans leur vision étriquée du monde et qui ne le regardent qu'au travers du prisme des livres sacrés. Ceux qui ont de la tolérance, de l'humour et qui ont envie que leur religion avance au rythme de la société y verront sans doute une belle matière pour réfléchir. 

Commenter cet article

Violette 14/02/2018 21:12

ouh que c'est bizarre mais je me laisse convaincre par ta belle conclusion !

Yv 15/02/2018 08:01

J'espère que ce bouquin servira à ça

Kathel 14/02/2018 18:56

Très tentant, l'idée est aussi intéressante que la couverture est belle !

Yv 15/02/2018 07:59

et oui, comme souvent chez Zulma

BORIE Cathy 14/02/2018 11:23

Une super idée de départ ! Je crois que je vais me laisser tenter... quand ma PAL aura diminué un peu ! Merci Yves ! :)

Yv 14/02/2018 13:10

Je t'en prie, toujours de beaux livres chez Zulma

Aifelle 14/02/2018 11:16

J'apprends que l'on peut se faire débaptiser ! Le thème est tentant et le livre a l'air distrayant, tout en faisant réfléchir.

Yv 14/02/2018 13:10

et oui, on peut...

krol 14/02/2018 10:10

Ca me plait bien, ce thème, cette matière à réfléchir.

Yv 14/02/2018 13:09

Oui, un point de vue original

manou 14/02/2018 08:06

C'est un auteur que je ne connais pas du tout mais j'aime bien découvrir les auteurs proposés par Zulma, je suis rarement déçue...

Yv 14/02/2018 08:55

Zulma est une belle maison qui permet de faire des découvertes

keisha 14/02/2018 07:12

Ce David Toscana me semble u n auteur intéressant (j'en avais lu un, il y a longtemps...)

Yv 14/02/2018 08:54

Intéressant oui, un poil barré, sûrement.