Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Dans la chair des anges

Dans la chair des anges, Cathy Borie, Librinova, 2017.....

Chapitre 0 : un jeune homme est retrouvé mort dans une clairière. Chapitre 1 et les suivants, nous faisons la connaissance de Caroline et sa fille Clémentine, de Lise et Pablo, de Grégoire et Elsa. Certains se rencontreront, d'autres non. Roman choral étalé sur plusieurs années, dont le personnage principal, fil rouge, est Clémentine, une jeune fille timide, solitaire et fragile.

De Cathy Borie, j'ai déjà lu La nuit des éventails qui fut une belle découverte et surprise. La romancière revient avec un court roman d'à peine plus de 130 pages et publié par Librinova, une maison d'auto-édition, et qui a obtenu le Premier Prix Draftquest/Librinova 2017 (bon, je ne sais pas trop ce que c'est, mais que ce roman obtienne un prix, je le conçois et même l'encourage). Car, c'est un formidable roman qui, dès les premières pages m'a happé pour ne plus me lâcher. D'abord, Cathy Borie use d'une plume d'une élégance rare, classique, de belles phrases, longues parfois, avec des subordonnées, des imparfaits du subjonctif toujours à bon escient, la classe quoi ! Franchement, c'est un pur plaisir de lecteur que de parcourir ce texte copurchic (je viens de découvrir ce vieux néologisme tombé en désuétude qui, signifie d'une extrême élégance ; sans doute qualifie-t-il plus aisément une tenue vestimentaire mais, bon, juste pour le plaisir de l'écrire et le lire, je le maintiens).

Et puis, si le bonheur est déjà bien présent, il est renforcé par les très beaux portraits tant physiques que psychologiques des différents personnages.

"A vingt ans, Caroline pesait quarante-cinq kilos pour un mètre soixante-cinq. [...] Son corps ne lui servait que de véhicule, elle y transportait son intelligence, sa capacité de réflexion et d'analyse, son savoir, sa curiosité pour tout ce qui s'apprenait. Elle le nourrissait donc juste assez pour qu'il s'acquittât de cette tâche. De sa féminité, elle ne conservait qu'une apparence fragile, des formes plus asséchées que graciles, de longs cheveux châtains un peu ternes, et un regard immense qui laissait deviner des gouffres insondables. Entre vingt et vingt-cinq ans, elle obtint plusieurs diplômes, une licence d'histoire, une maîtrise de philosophie, une licence d'anglais, puis elle coucha avec David et elle fut enceinte." (p.54)

Chacun des protagonistes aura droit à quelques lignes pour le décrire et parler de son caractère. Une fois que les contours des uns et des autres sont dessinés, Cathy Borie s'attèle à une tâche ardue, les faire évoluer ensemble. Et là, la magie opère de nouveau. Elle traduit bien la relation à l'autre, la naissance du sentiment amoureux, parle admirablement des gens qui ne sont pas à l'aise en société, qui aiment la solitude et ne maîtrisent ni n'apprécient particulièrement faire le premier pas vers autrui -je m'y suis reconnu. 

Cathy Borie évoque aussi très bien l'éveil à la sexualité, la construction et l'émergence de la personnalité ou comment un événement fait apparaître chez certains des traits jusque là enfouis, insoupçonnées au contraire d'autres qui se construisent linéairement, tranquillement. C'est fin et délicat, profond, dense. Pas un mot n'est superflu, dans 130 pages, il faut faire entrer tout cela, et l'auteure le fait fort bien.

Les livres auto-édités ne sont pas toujours de haut niveau -mais parfois ceux de certaines grandes maisons non plus-, mais là, franchement, je suis sous le charme de cette histoire, de ces personnages attachants et émouvants et de l'écriture gracieuse de Cathy Borie. Ce roman existe en version numérique, n'hésitez pas...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 22/08/2017 15:29

Apeine de retour sur les sites que tu asticotes... et ça mord. Mais je n'ai pas de liseuse

Yv 22/08/2017 16:32

Et voilà, tu as ta réponse...

Borie 22/08/2017 15:42

Il existe aussi en version papier sur le site Librinova !

BORIE Cathy 22/08/2017 11:05

Merci encore Yves pour cette chronique élogieuse, si elle me permet d'avoir un seul lecteur de plus, elle aura atteint son but ! Et elle justifiera que je continue à écrire... :)

Yv 22/08/2017 14:54

Bonjour Cathy et merci du passage, tout cela est très sincère, j'ai passé de forts agréables moment entre les pages du roman

manou 22/08/2017 09:52

Je suis partante pour découvrir cet auteur car ce que tu nous en dis montre bien que c'est un écrit de qualité et qu'il soit publié par Librinova ne me rebute pas. Je viens de découvrir moi aussi un auteur auto-édité (chez eux) qui mérite que l'on parle de lui...Merci pour ton ressenti

Yv 22/08/2017 10:18

Et oui, parmi les auto-édités se cachent parfois de vrais talents, la preuve avec Cathy Borie