Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Ça coince ! (39)

Dodgers, Bill Beverly, Points 2017 (Seuil, 2016, traduit par Samuel Todd).,

"A quinze ans, East est déjà un petit caïd : devant la taule où on vend et consomme de la dope, il est le chef de l'équipe de guet. Le jour où les flics débarquent, c'en est fini de son job. Pour conserver sa place dans le gang, East doit se racheter. Quitter L.A., récupérer des armes et éliminer un juge à l'autre bout du pays, là où il neige. Le tout dans un monospace pourri et avec une équipe de bras cassés. Une équipée sauvage..." (4ème de couverture)

Bien sur le papier, la rencontre entre ce texte et moi ne se fait pas. Je décroche dès les premières phrases, tente de poursuivre en m'agrippant aux quelque passages qui me plaisent, je persévère, mais très vite, je sens que j'atteins un point de non-retour, celui au-delà duquel je ne suis pas capable de lire un bouquin qui ne m'intéresse pas. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ressens vraiment un moment dans une lecture difficile où je ne peux plus avancer où le moindre mot devient un effort. Alors, je ne sais toujours pas pour vous, mais moi, je -"moi je moi je", je me la fais un peu narcissique- n'aime pas me faire du mal et préfère arrêter un livre plutôt que d'aller au bout sans plaisir, avec rien qui ne m'y retient. Beaucoup de personnages, une ambiance pas à mon goût, un style que je n'aime pas, plus plein de détails difficiles à cerner et à expliquer... enfin beaucoup de choses qui ne me vont pas. Voilà voilà voilà, donc Dodgers, sélectionné pour le Prix des meilleurs polars de lecteurs de Points, ne fera pas partie de mes finalistes...

 

 

Tu riras moins quand tu connaîtras les hommes, Florent Bottero, Denoël, 2017..

"Un corps de jeune fille flotte dans une rivière. Tout accuse son père, le redouté Joseph Roubaud, en cavale depuis la macabre découverte, et les villageois organisent une gigantesque battue pour le retrouver. Dans sa fuite, Roubaud fait la rencontre de La Forge, mystérieux colosse au calme olympien. Rejetant sur les gens du village la responsabilité de la mort de son enfant, Roubaud n'a dès lors qu'une obsession : se venger. Scellant un pacte avec son nouvel et puissant allié, il se lance dans une expédition sanguinaire." (4ème de couverture)

Ce roman qui se déroule dans le mitan du dix-neuvième siècle, je trouve qu'il peine à démarrer malgré des morts, des coups de feu, des envies de vengeance et des accès de colère. Il tourne un peu à vide et il faut que je m'accroche pour ne pas céder à le tentation de laisser tomber. Alors, j'avance, mais franchement, rien ne m'attire, les personnages son peu approfondis, la nature est présente certes, mais c'est un rien cliché et comment dire, travaillé, mais on sent le travail, le style n'est pas fluide, pour un peu, on verrait presque les ratures et/ou les taches de sueur sur le papier. C'est peut-être un peu méchant ce que j'écris là, mais c'est vraiment mon ressenti à la lecture de ce premier roman -qui a obtenu le prix Matmut 2017 (ah, putain, je n'en peux plus de la pub Matmut avec Chevalier et Laspalès) qui couronne les premiers romans. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emma 22/09/2017 07:25

Toujours très utile cette rubrique, je n'en connais aucun.

Yv 22/09/2017 07:27

Le premier a eu du succès mais pas pour moi

Alex-Mot-à-Mots 21/09/2017 14:04

Allez, deux titres en moins. Merci.

Yv 21/09/2017 16:37

et voilà, c'est cadeau

dasola 21/09/2017 11:50

Bonjour Yv, comme Hélène, j'aime bien cette rubrique d'autant plus que les critiques négatives ne sont jamais méchantes. Bonne journée.

Yv 21/09/2017 16:36

Bonjour Dasola
j'essaie de tirer au maximum quelque chose de positif, et c'est une sensation très personnelle que de ne pas aimer tel ou tel livre alors je ne tire pas à boulet rouge, sauf si c'est un livre que tout le monde encense, à tort, genre des auteur(e)s qui n'ont rien sinon de l'entregent et savent tirer parti des médias.
A bientôt

Hélène 21/09/2017 10:19

j'aime bien cette rubrique qui nous fiat gagner du temps... ;-)

Yv 21/09/2017 11:08

faite spécialement pour vous

keisha 21/09/2017 08:19

Que deux? Oh j'aime bien quand ça coince!

Yv 21/09/2017 11:08

je les fais par deux, sinon ça fait un article trop long, mais il y en d'autres à venir...