Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Vies et mœurs des familles d'Amérique du nord

Vies et mœurs des familles d'Amérique du nord, Garth Risk Hallberg, Plon, 2017 (traduit par Elisabeth Peellaert)...,

Roman sous titré : "Guide pratique portant principalement sur les familles Hungate et Harrison, présentant leur mode de vie, leur habitat, leur dispersion, etc., comportant une description exhaustive du plumage des spécimens adultes et jeunes, au sein d'une étude taxinomique de nombreux aspects de la vie familiale. "

Roman "accompagné de soixante-trois illustrations conçues par différents artistes." (p.5)

Expérience assez étonnante et enthousiasmante que d'ouvrir ce livre qui ne ressemble pas à un roman, ni à un guide, ni a un essai, en fait il ne ressemble à rien que l'on puisse mettre dans une case sauf à un livre, ce qui est facile pour le ranger... dans la bibliothèque donc. Dans un avant-propos, l'auteur nous renseigne sur la manière de lire son ouvrage : soit linéairement -ma méthode-, soit en allant de renvois en renvois, car chaque page paire est surmontée d'un repère -un mot qui fait titre- et chaque page impaire, celle sur laquelle il y a une photo, renvoie à d'autres repères du livre. On peut même piocher totalement au hasard ; de fait chaque méthode peut être la bonne puisque c'est au lecteur de lier tous les bouts des histoires des deux familles pour construire le roman. C'est gonflé mais très malin de faire appel à l'intelligence et l'imagination des lecteurs. L'écueil, c'est que parfois, je me suis un peu perdu, je ne savais plus trop qui parlait, comme quoi l'intelligence du lecteur a ses limites...

Globalement, j'ai bien aimé le roman, même si j'ai deux remarques. D'abord, tous les chapitres ne se valent pas, certains sont moins intéressants, moins tranchants. Mais certaines pages sont très belles : "Pourquoi deux personnes s'attirent-elles mutuellement ? Cette question laisse les êtres humains perplexes depuis la nuit des temps. Encore aujourd'hui nous en savons peu, sinon que l'attirance est, par nature, irrationnelle." (p.80), je vous laisse découvrir la suite. Ensuite, j'ai pu me perdre entre les différents narrateurs même si je me suis reporté plusieurs fois aux arbres généalogiques du début. L'ensemble est assez désabusé, pessimiste et morose et bien vu. La société étasunienne vue par ces deux familles n'est pas très en forme : divorce, drogue, mort, mais aussi quand même amour, liberté. Garth Risk Hallberg passe tout au peigne fin et décortique assez bien les rapports des personnages entre eux et leur place dans la société. Je ne suis pas spécialiste de ce pays, mais son analyse me semble fine et perspicace. Un pays qui met à sa tête un type comme D. Trump a forcément des pans entiers qui ne vont pas, et sans doute pourrait-on l'étendre à nous Français en ces temps électoraux qui ne nous préparent pas pour le meilleur même si le pire a été évité.

L'ouvrage quant à lui est superbe : les illustrations bien sûr et même les pages des textes, jamais blanches toujours agrémentées soit d'une teinte soit de dessins ou motifs. Un beau travail de qualité.

Si je ne suis pas totalement convaincu par le roman, je trouve l'exercice intéressant et stimulant, original et si je rajoute que pas mal de chapitres m'ont bien plu, je trouve que ce bouquin a un petit kekchose qui justifie le temps que j'ai passé à le lire et le regarder. Faites l'expérience, vous ne devriez pas le regretter.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 29/05/2017 13:52

Un p'tit kekchose, vraiment ;-)

Yv 29/05/2017 20:07

oui y'a un p'tit kekchose qui fait que ce bouquin mérite le coup d'oeil