Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Coyote

Coyote, Colin Winnette, Denoël, 2017 (traduit par Sarah Gurcel)..

"Quelque part au cœur de l'Amérique, dans une bicoque isolée, des parents couchent leur fillette de trois ans, comme tous les soirs. Le lendemain matin, ils trouvent un lit vide. La petite a disparu sans laisser de traces. La mère raconte les jours qui ont suivi : les plateaux télé sur lesquels ils se rendent, avec son mari, pour crier leur désespoir, l'enquête des policiers, puis le silence, l'oubli. Mais la mère dit-elle toute la vérité ?" (4ème de couverture)

Suite à ce résumé, l'éditeur s'emballe et parle d'un "Poe des temps modernes". Malheureusement n'est pas Poe qui veut et franchement la comparaison n'a pas lieu d'être. Ce très court roman ne m'a pas du tout emballé malgré son accroche tentante. Ah la publicité, on se fait avoir ! Je n'ai pas été séduit pas le style très oral, trop oral, la suppression systématique d'une partie de la négation qui rend parfois la phrase ambiguë. Par exemple : "Je me sens plus en sécurité." (p.65), signifie-t-elle "Je me sens beaucoup plus en sécurité" ? peu probable, ou "Je ne me sens plus en sécurité." ? Je charrie un peu, c'est vrai -mauvaise foi moi ? jamais !-, car le reste du paragraphe limite le choix de compréhension, mais si j'aime bien le style oral dans les dialogues, il me fatigue sur un roman entier quand bien même il ne fait que 120 pages. Au risque de passer pour un chichiteux -et oui, les vieux mots désuets ont de nouveau le vent en poupe, merci Monsieur le Président et votre "poudre de perlimpinpin", je dois confesser que moi aussi, quand je parle, je vais au plus court, et rarement la négation est au complet ; sans doute d'ailleurs cela nous ferait-il bizarre d'entendre, dans nos conversations courantes, une personne s'exprimer en n'oubliant aucune syllabe, aucun mot, mais l'écriture, ce n'est pas la même chose -NB : je n'ai pas écrit "c'est pas la même chose", qui aurait été moins bon, si tant est que ce que j'ai écrit soit bon.

Je continue en disant que l'histoire elle-même m'a laissé distant et froid, je n'ai pas saisi l'intérêt d'un tel livre qui enquille quelques poncifs et autres lourdeurs voire longueurs. Alors qu'il aurait pu être un bon moyen de faire le portrait d'une femme déchirée et angoissée par la disparition de sa fille, de rendre la lecture tendue, haletante, on est dans un bouquin pèpère qui ne met jamais le feu et qui franchement m'a ennuyé. Alors, trouver du Edgar Allan Poe là-dedans, je ne sais pas ce qu'a pris l'auteur de la quatrième de couverture, mais je veux bien connaître le nom de son fournisseur pour les soirées d'hiver longuettes ; il me semble qu'on est bien loin, à tous niveaux du modèle littéraire nommé. L'original étant nettement supérieur, mon conseil, lisons Edgar Allan Poe, ça tombe bien, j'ai L'intégrale illustrée dans ma bibliothèque !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 08/06/2017 15:41

Si je comprends bien, rien ne t'a plus dans ce roman.

Yv 09/06/2017 07:17

C'est un peu cela oui

Jostein 08/06/2017 10:37

J'accroche davantage au style oral parce qu'il donne ici le côté " simple" du personnage. Il montre bien le milieu de cette famille. Et la limite entre chagrin et folie.
J'ai aussi aimé cette façon de ne pas dire et de laisser l'interprétation au lecteur.
Mais je suis d'accord, rien à voir avec Edgar Allan Poe.

Yv 09/06/2017 07:17

oui, j'ai bien compris la raison du style oral, mais il m'a fatigué sur la fin. pour le reste, je n'ai pas accroché

keisha 08/06/2017 08:22

Illustrée? ^_^
J'aime bien ton passage su les négations omises.

Yv 08/06/2017 08:46

Oui illustrée de planches de l'époque. Pour les négations, j'aime bien dans les dialogues, ça sonne plus vrai, mais sur la longueur, ça m'agace

manou 08/06/2017 07:51

Encore une fois tu as raison. J'adore Edgar Poe et je préfère aussi le relire. Donc je te remercie de nous donner ton ressenti. Il y en a tant à lire...Hier j'ai présenté sur mon blog une BD que tu nous avais conseillé "Ce qu'il faut de terre à l'homme" et d'ailleurs je t'ai cité :)

Yv 08/06/2017 08:45

Merci Manou, je suis peu présent sur les blogs, j'avoue, mais je vais aller voir cela