Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Taipei, histoires au coin de la rue

Taipei, histoires au coin de la rue, Collectif, L'Asiathèque, 2017...,

Taipei est la capitale de Taïwan. Plusieurs écrivains contemporains écrivent sur cette ville devenue métropole. Jane Jian, Shu Kuo-chih, Lin Yao-teh, Walis Nokan, Lo Yi-chin, Wu Ming-yi, Chi Ta-wei, Chang Wan-k'ang, Chou Tan-ying. Chacun apporte sa vision de la ville et ses personnages souvent venus de lieux assez éloignés de Taipei.

C'est donc une grande diversité de points de vue, certains très réalistes voire même autobiographiques telle la première nouvelle, d'autres plus oniriques, même s'ils partent d'un point de départ on ne peut plus terre-à-terre, raconter la ville. Les légendes chinoises, les histoires de la ville, les apports des habitants venus des quatre coins du pays, parfois de populations très anciennes et ayant presque disparues, absorbées dans la ville et plus globalement dans le pays. Chaque nouvelle est une histoire particulière qui apporte un lot d'informations mais aussi des ressentis de cette métropole, son côté village ou petite ville de province avec son marché, ses rues étroites, ses échoppes... A propos d'échoppes entre les nouvelles se glissent des pages écrites par Shu Kuo-chih sur ses escapades gourmandes dans la ville. Ce sont de petites boutiques où le cuisinier cuit sur place et à la demande des nouilles, de la soupe, du curry, ...un véritable guide des bons endroits pour qui veut visiter la ville de Taipei. Si l'on m'offre le voyage, j'emporte ce livre pour savoir où manger bien... avis aux voyagistes susceptibles de m'offrir le voyage (tout frais payés, il va sans dire...)

C'est donc sans sortir une nouvelle particulière de ce recueil que je fais ma chronique ; une plongée totale dans la métropole dans laquelle se côtoient des gens très différents qui en font sa richesse, même si certains sont harcelés du fait de leurs origines ou si d'autres sont obligés d'accepter des jobs dégradants pour survivre. Les écrivains choisis ne nous épargnent pas les difficultés mais magnifient néanmoins cette ville fascinante. Mon article ne serait pas complet si je ne citais pas les traducteurs, dans l'ordre d'apparition : Wu Ching-ji Soldani, Coraline Jortay (pour toutes les chroniques culinaires), Marie Laureillard, Marie-Paule Chamayou, Lise Pouchelon, Gwennaêl Gaffric (qui signe aussi l'excellente préface qui permet d'en savoir plus sur Taipei et sur les écrivains du recueil), Olivier Bialais, Damien Ligot, Mélie Chen. Beau travail de la maison L'Asiathèque.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mimi 08/05/2017 08:54

Ravie de constater que cette anthologie semble séduire tous ses lecteurs !

Yv 08/05/2017 11:14

Et oui, c'est une belle découverte que tous ces auteurs

manou 07/05/2017 08:06

Je viens de le lire aussi et ma chronique sort demain...Bon dimanche

Yv 07/05/2017 09:25

Ah, je suis impatient de te lire