Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Infinity 8. Retour vers le Führer

Infinity 8. Retour vers le Fürher, Lewis Trondheim, Olivier Vatine, Rue de Sèvres, 2017.....

"Reboot à bord de l'Infinty 8 ! La première mission ayant tourné court suite à l'attaque d'une espèce nécrophage, le Capitaine, capable d'explorer plusieurs futurs alternatifs, lance une nouvelle trame temporelle et active un nouvel agent. L'incontrôlable Stella Moonricker ne disposera à son tour que de 8 heures pour explorer la nécropole et en découvrir l'origine... Au programme de ce deuxième épisode : des mugs nazis, des ballons nazis, un gâteau nazi, un robot à sarcasmes, un peu de cuir et beaucoup de selfies !" (4ème de couverture)

 

Et voici donc la deuxième aventure à bord du vaisseau YSS 'Infinity'. Cette fois-ci Lewis Trondhein scénarise et Olivier Vatine dessine et co-scénarise. J'aime beaucoup son dessin, très coloré, naïf, je le trouve assez décalé de l'univers SF de la série et dans le même temps, totalement raccord. Traits clairs qui tranchent avec le dessin beaucoup plus chargé de Romance et macchabées. L'héroïne, Stella Moonricker est effectivement incontrôlable, franche et directe. La voici plongée dans une histoire de renaissance du nazisme -si tant est qu'il fût mort-, qui se déroule dans l'espace. Le scénario est fin et l'on comprend très vite les mécanismes de la théorie nazie et des théories raciales en général. L'avantage, c'est que ce bouquin est à mettre en toutes les mains et qu'il pourra parler aux plus jeunes d'entre nous qui peuvent être assez peu au fait des atrocités de la guerre 39/45. Les jeunes que j'accueille, ado et pré-ado avaient tendance à minimiser l'horreur de la solution finale, des camps de concentration, non pas par négationnisme, mais par méconnaissance. Cette discussion assez récente m'a franchement affolé sur ce que retiennent nos jeunes des programmes scolaires voire des programmes eux-mêmes.

Il est donc bon que par différents moyens, ils prennent conscience de ce que furent la guerre et la shoah et qu'ils aient à l'esprit qu'il faut être vigilant et ne rien laisser passer sous peine d'un retour à des théories raciales, des théories de supériorité d'une couleur sur une autre, ... Les langues se délient et pas pour le meilleur, les insultes et injures racistes, antisémites, homophobes, sexistes, ... se multiplient sous le couvert de l'anonymat d'Internet. Ça fait peur, raison de plus pour ne rien laisser passer et pour informer. Cette BD en plus d’être un très bon moment de lecture aidera à la réflexion et à la discussion. Vivement le tome 3 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

keisha 02/02/2017 08:17

Très bon boulot avec ces ados, alors! (parfois je commence à lire des commentaires sur internet, je zappe vite tellement c'est nauséabond )

Yv 02/02/2017 08:54

Je fuis aussi, c'est assez effarant de voir leur niveau de méconnaissance... d'où l'intérêt des différents genres de médias pour les informer, dont la BD