Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Brutale

Brutale, Jacques-Olivier Bosco, Robert Laffont, 2017.....

Le lieutenant Lise Lartéguy, flique à la BRB est fille de flic, sœur de capitaine de gendarmerie et surtout tête brûlée. Le soir où elle surprend des casseurs de bijouterie, elle les prend en chasse en plein Paris, finit par casser la voiture et blesser l'un des cambrioleurs.

Mais Lise est aussi en proie au démon qui sommeille en elle et qui, lorsqu'il se réveille, lui fait endosser un rôle de justicière, de redresseuse de torts.

Le jour où Camille, son frère, est victime d'une fusillade, Lise met tout en œuvre pour retrouver les coupables, quitte à frayer avec des gens du milieu... Attention à La Bête qui sommeille.

 

Lire un roman de Jacques-Olivier Bosco -JOB pour ses lecteurs- c'est vivre à une vitesse largement réprimandée par les forces publiques. L'avantage c'est que si l'on est pris pour excès de vitesse, on ne peut pas l'être pour ébriété, puisqu'il est impossible de lâcher le livre pour aller boire ; à peine est-il entamé qu'on a envie de le finir et qu'on le finit. Ça va vite, très vite, très très vite, très très très vite... C'en est même fou, tant de célérité et tant d'action dans un roman policier. Lorsqu'une est finie, hop une autre débute et il faut bien des détours violents et agités -et passionnants- pour arriver au bout de cette intrigue. Lise est jolie. Lise est forte. Mais Lise est malheureuse et pas très équilibrée. JOB s'attarde un peu sur l'enfance de la jeune femme, sur ses difficultés relationnelles avec sa mère et son frère. Il ne fait pas un portrait détaillé, mais on en sait assez pour la suivre avec intérêt et souhaiter la voir s'en sortir, même si on se demande bien par quel miracle elle y parviendrait et dans quel état physique et psychique. Le propos de JOB n'est pas de nous faire un portrait psychologique de tel ou tel personnage, non, il est de nous tenir en haleine avec un polar 100% action. Certains passages peuvent êtres durs, violents, à la limite du soutenable, mais peu nombreux, et on peut toujours les passer.

En prime, on retrouve avec bonheur l'un des personnages d'un autre roman de JOB, Gosta, dit Le Cramé, un voyou qui dans le roman qui porte son surnom endosse un rôle de flic ; tout l'inverse de Brutale dans lequel Lise endosse un rôle de truand. Lise est brutale, dangereuse, incontrôlable, sexy, complètement barge et à côté de la plaque, elle obtient toujours ce qu'elle veut. Une femme forte qu'il vaut mieux connaître en littérature. C'est assez rare de voir des filles de ce genre dans le polar, là les mecs ont intérêt de se tenir et de se surpasser pour la suivre. C'est sans doute un peu exagéré ? Oui, sûrement mais on s'en moque, ça fonctionne au-delà de l'espéré. Je me suis laissé embarquer, balader, je suis même devenu voyeur dans ses moments d'intimité et tout cela en en redemandant. Ajoutons une bande-son punchy : Pink Floyd, Amy Winehouse, Metallica, Marylin Manson, AC/DC...

Ah, quel pied un bon polar de JOB ! Je traversais une période avec des lectures un peu mièvres, certaines dont je ne parle même pas dans le blog, parce que je n'avais rien à en dire ni du bien ni du mal, certaines à peine entamées déjà abandonnées... Un livre de JOB fonctionne comme un antidépresseur, un remède anti-ennui. Je peux reprendre mes activités normales de lecteur, je suis reboosté pour un moment.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 21/02/2017 17:44

Une lecture vitamine C, en quelque sorte.

Yv 21/02/2017 19:58

très bon résumé

Violette 21/02/2017 17:39

et pourquoi ils ne l'ont pas dans ma bibliothèque, hein? grrrr :(

Yv 21/02/2017 19:57

parce qu'ils ne font pas les bons choix, incite-les

La Petite Souris 20/02/2017 21:21

En plus d'être un bon auteur, c'est aussi un mec extra qui sait écouter la critique quand elle existe ! Et ce n'est pas si fréquent qu'on le croit ! ;)

Yv 20/02/2017 22:17

Tu as raison, son passage et son commentaire me fait rudement plaisir

Sibylline 20/02/2017 19:59

Ces femmes d'action qui combattent en talons aiguilles, ça me tue... !

Yv 20/02/2017 20:02

toi, je ne sais pas, mais ça tue plutôt les méchants ; mais Lise ne porte pas beaucoup de talons aiguilles, pas le genre

Noukette 20/02/2017 18:04

Ton enthousiasme fait plaisir à lire... mais je lis trop peu de polars pour me précipiter ! ;-)

Yv 20/02/2017 20:01

A l'occasion alors, n'oublie pas le titre

la Pyrénéenne 20/02/2017 11:37

Je l'ai vu passer sans m'y arrêter celui-là mais là... tu me fais changer d'avis illico ! :-)

Yv 20/02/2017 12:38

J'espère bien... si tu veux du suspense et du rythme, c'est juste ce qu'il te faut

job 20/02/2017 11:24

Mon cher YV je sais que tu me suis depuis mes débuts, et à chaque fois tu as eu la gentillesse de faire des retours enthousiastes et surtout très poussés sur le bilan de tes émotions, de mes livres, tu es donc à mes yeux, un lecteur "frère" ou "miroir" comme j'aime à le dire, c'est à dire que lorsque j'écris et que je vibre à tel ou tel passage je me dis YV va vibrer, et va frissonner de plaisir, où bien là, il va trembler, et puis au final, il va être emballé par le bouquin, j'ai donc demandé esprèssement qu'on te fasse parvenir le livre afin que l'on partage tous les deux ce plaisir, moi de te fournir le moment de lecture que tout auteur rêve et espère, et toi de me le rendre avec ton écriture sensitive, fraîche et franche, encore mille fois mille fois merci, gràce à des chroniqueurs comme toi, je sais que je peux me permettre de continuer d'écrire ce que j'aime et ce qui m'inspire, continuer,d 'essayer de casser les codes, d'ailleurs tu as très bien vu le paradoxe, du Cramé chez les flics et de Brutale chez les gangsters :-) bravo,. Merci merci encore, je partagerai ta chronique sur FB dans la semaine pour qu'elle aie la place qu'elle mérite, en ce moment ce n'est que du bonheur, que des belles chroniques, à tel point que j'ai peur de gaver ( dans le vrai sens du terme) les amis FB en en mettant une ou deux par jour. merci merci bonne journée ( la mienne est comblée grâce à toi)

Yv 20/02/2017 12:47

Cher JOB, me voici flatté, j'en rougirais presque, mais avec les cheveux et la barbe, ça ne se voit pas... ça me fait plaisir de savoir que lorsque tu écris, tu penses à tes lecteurs -et à moi particulièrement- à ce qu'ils vont ressentir et que dans le même temps tu veuilles aller encore plus loin à chaque fois, car c'est aussi ce que j'aime, un auteur qui prend soin de son lectorat mais qui le bouscule aussi, car sans cela pas le petit plus qui fait qu'on adore un bouquin. En fait, pour ne rien te cacher, j'étais impatient de te relire, parce que le dernier ça faisait quand même plus de deux ans... Mais le problème c'est que lorsque l'attente est longue, lorsque le livre paraît on peut être déçu par tout ce qu'on a imaginé voire idéalisé. Mais pas avec Brutale, au contraire.
Partage ma chronique autant que tu veux, gaver les gens avec les livres que j'aime je sais ce que c'est alors tu peux les gaver avec ceux que tu écris et toutes le belles choses écrites dessus, c'est pour leur bien.
amicalement,
Yv

manou 20/02/2017 08:02

Un livre qui donc t'a fait passé un excellent moment...il en faut des polars comme ça qui nous font oublier tous les livres inintéressants que l'on a abandonné en chemin. A offrir ou à s'offrir donc, les yeux fermés

Yv 20/02/2017 08:26

C'est du polar qui va vite qui se fout des invraisemblances, c'est juste pour l'adrénaline et c'est excellent !