Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Weidmann, le tueur aux yeux de velours

Weidmann, le tueur aux yeux de velours, Philippe Randa, French pulp, 2017..

Eugen Weidmann est un assassin allemand, condamné pour cambriolage dans son pays, expulsé du Canada et arrêté en France pour meurtres. Ce fut le dernier guillotiné en place publique, le 17 juin 1939. Le souci de la justice française était de savoir si Weidmann était simplement un tueur ou un tueur doublé d’un espion nazi envoyé pour déstabiliser le pouvoir déjà bien fatigué, le Front populaire qui finit essoufflé.

 

Ce livre est une exofiction. Personnellement, je ne connaissais pas le terme, qui, par opposition à l’autofiction, désigne une catégorie de livres inspirés de la vie d’un personnage réel (différent de l’auteur), mais s’autorisant des inventions, notamment sur les périodes mal connues (merci Wikipédia). Pourquoi pas ? Ce qui peut me déranger dans le genre, c’est que l’on ne distingue pas toujours ce qui est vrai de ce qui est inventé.

Mais bon, passons, ce qui n’a pas fonctionné avec moi, c’est que malgré un personnage à la vie tumultueuse, aux nombreuses facettes, jamais l’auteur ne parvient à m’intéresser. Son récit est plat et fade. On se retrouve face à un garçon terne qui avoue tout même probablement ce qu'il n'a pas fait tout seul. Peut-être était-ce le cas, mais il aurait sans doute fallu raconter selon un angle différent pour intriguer ou titiller les lecteurs habitués à lire des choses terribles et haletantes dans les thrillers ou les polars, ou un je-ne-sais-quoi qui fasse que le lecteur soit accroché. Il y a pourtant le personnage, le contexte politique, la montée du nazisme, la guerre imminente, même la piste de l'espion qui n'est que peu évoquée, tout cela aurait pu, aurait dû faire un bouquin passionnant. On s'ennuie et on a peine à croire qu'un type ayant commis de tels actes fût aussi terne et passe-partout, aussi prompt à tout avouer. Le juge français qui s'occupe de son cas ne semble pas plus dynamique, si bien que l'on croirait ouïr une conversation de salon entre gens de bonnes mœurs et de bonnes familles. Un comble tout de même !

Philippe Randa se contente d'aligner les faits de la vie de Weidmann sans les inclure dans ce contexte si fort, si particulier, un peu comme si son histoire se déroulait dans une période tranquille de paix et d'insouciance. C'est quand même fort dommage de passer à côté des troubles -c'est un euphémisme- de ce début des années 1930. 

Le seul intérêt de ce bouquin est de parler d'un type oublié qui dans son temps fut connu, mais finalement est-ce une bonne idée de remettre à la une des personnages aussi ignobles ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 31/01/2017 09:58

Exofiction ? Je viens donc d'apprendre un nouveau mot.

Yv 31/01/2017 10:31

Ravi de faire ton instruction ;)

Gwenaelle 28/01/2017 18:28

Un rendez-vous raté, comme on dit poliment... ;-)

Yv 28/01/2017 18:50

c'est cela, c'est poli

Oncle Paul 28/01/2017 09:44

Bonjour Yv
Philippe Randa est le fils de Peter Randa, grand fournisseur de romans en tous genres au Fleuve Noir connu également en Série Noire sous le nom d'André Duquesne.
L'affaire Weidmann a été publié pour la première fois en octobre 1992 dans la collection Crime Story sous le numéro 8
Amicalement

Yv 28/01/2017 11:02

Bonjour Paul,
Merci pour ces précisions. Je suis passé à côté de ce livre, il manque quelque chose pour le rendre vraiment intéressant.
Amicalement,

keisha 28/01/2017 09:25

Mouais, je lis peur ce genre de livres, ou alors il faut que l'auteur sublime l'histoire!

Yv 28/01/2017 11:01

ce qui n'est pas le cas ici, tu l'as bien compris

manou 28/01/2017 07:20

En effet, est-ce bien utile de parler de ce type de personnage ?! C'est aussi cette question qui m'est venue en te lisant...Je ne connaissais pas ce terme d'exofiction. Mais, je suis prête à en apprendre tous les jours en venant ici :)

Yv 28/01/2017 08:42

Ce que j'apprends, je le partage, partant du principe que ce que je ne le sais pas, d'autres l'ignorent également... Pour ce personnage, peut-être un livre plus vif, plus rapide aurait été intéressant et je ne me serais pas posé la question de l'utilité de parler de lui