Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

11 ans

11 ans, Jean-Baptiste Aubert, Christophe Lucquin, 2016.....

Kevin, 11 ans pense au suicide. Mal dans sa peau. Père violent et souvent alcoolisé. Mère froide et distante. Seule sa petite sœur, Inès retient le garçon. Kevin n'aime pas son prénom ni l'école dans laquelle il ne trouve pas sa place. Alors, pour combler ses manques, il écrit dans des cahiers. Ses questions, ses doutes, ses peurs, ses envies...

 

Très beau texte, qui malgré son thème pas gai ne sombre jamais dans le larmoyant et le noir. Kevin est un enfant fin, intelligent qui se pose beaucoup de questions et qui énonce simplement, sans tergiversations, ses expériences, les événements qu'il vit. Pas de violence directe, elle est présente, mais pas décrite de manière malsaine, juste pour faire du trash. Non, Kevin est malheureux et l'on n'a pas besoin de scènes de violence pour le comprendre. Il ne veut de mal à personne, d'ailleurs il l'écrit : "Si je m'en vais, ce n'est pas pour vous faire du mal, c'est pour moi-même ne plus avoir mal." (p.74)

L'écriture de Jean-Baptiste Aubert est fine, sensible et délicate, de celles qu'on aime à lire, qui disent beaucoup simplement, sans artifice. Elle va au plus profond des êtres et de leurs questionnements. Kevin existe, il est réel, on l'a déjà rencontré, craint parfois parce que sa situation n'est pas de celles que l'on rencontre tous les jours, plaint souvent voire même aidé. Mais Kevin est aussi un enfant, insouciant, qui fait preuve d'humour et de détachement, heureusement pour lui serait-on tenté de dire. 

Le texte est tout simplement beau et touchant. Kevin est un jeune garçon attachant, un peu comme le Courgette de Gilles Paris. Tous deux auraient pu se rencontrer au foyer -puisque Kevin y fera un séjour- et auraient sûrement sympathisé. Il me touche particulièrement de par ma profession auprès d'enfants en difficulté mais aussi tout simplement parce qu'il touchera n'importe quel lecteur sensible qui aime les beaux personnages. Et le fait que l'histoire soit racontée par son point de vue, soit celui d'un enfant de 11 ans n'est absolument pas un point négatif -et pourtant, je ne suis pas fan du genre-, au contraire, j'ai vraiment ressenti que Kevin me parlait à moi, comme s'il était en face de moi.

Un roman fort que je vous conseille. Un coup de cœur pour moi, lu en quelques heures, sans le lâcher.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 06/01/2017 19:47

Et bien, je vais te suivre sur ce chemin

Yv 08/01/2017 10:49

C'est un très beau chemin,

Alex-Mot-à-Mots 06/01/2017 12:50

Premier coup de coeur de l'année, il me semble.

Yv 06/01/2017 17:23

Exact, mais en même temps, ce n'est pas dur la liste n'est pas encore très longue

BORIE Cathy 06/01/2017 10:45

Cet avis me conforte dans mon envie de découvrir ce livre...Merci !

Yv 06/01/2017 11:46

Et bien bonne lecture

Liliba 06/01/2017 10:44

Maladie et suicide, t'as pas plus gai pour commencer l'année ??? (mais je note, hein...)

Yv 06/01/2017 11:46

C'est vrai, mais bon quand c'est bien fait...

manou 06/01/2017 09:15

Merci pour ce coup de coeur ! Le thème n'est pas facile mais il ne faut pas se voiler la face, Kevin existe bel et bien parmi nous. Et, quand on travaille avec des jeunes comme toi (ou qu'on a travaillé toute notre vie avec eux, comme c'est mon cas) on est particulièrement sensible à ce type d'histoire. Merci de nous en parler ainsi avec ton coeur et de nous livrer ton ressenti avec autant de sincérité. Je le note.

Yv 06/01/2017 11:45

La littérature s'empare souvent de thèmes pas faciles, ce qui fait de très jolis livres, la preuve ici

keisha 06/01/2017 09:06

Exercice délicat, et bien réussi, alors?

Yv 06/01/2017 11:44

Absolument !