Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Rizières sous la lune

Rizières sous la lune, Loïc Barrière, Vents d'ailleurs, 2016....

Cambodge, 1884, Miss Bennett arrive des États-Unis pour explorer ce pays et photographier les temples d'Angkor Vat et un autre que tout le monde estime être une légende, mais qui pourrait bien exister. Accompagnée de Tevy, une jeune cambodgienne élevée par les sœurs, parlant français et servant donc d'interprète, de Valbelle un aventurier belge peu scrupuleux et de Chamrœun un moine défroqué, elle part alors que la situation du pays n'est pas stable. Sous domination française, le Cambodge se révolte et le roi Norodom que les Français ont contraint a signer des réformes appuie en secret son frère Si Votha qui mène la guerre contre les occupants.

Roman d'aventures par excellence se situant dans des contrées lointaines que la France a administrées pendant longtemps comptant élargir ses territoires et profiter des richesses. "La France croit apporter la civilisation aux peuples barbares. Et ce maudit Jules Ferry est insatiable. La Tunisie, Madagascar, l'Indochine... Le Cambodge espérait être protégé. Mais la France veut contrôler ce pays au mépris de ses traditions." (p.12/13) Le choc des cultures est alors inévitable, les Français se comportant en terrain conquis et ne respectant pas les habitants. que dire aussi des missionnaires et de sœurs, qui s'ils ont fait beaucoup pour les enfants abandonnés ont aussi imposé leur religion aux autochtones.

Roman sur fond de guerre contre l'envahisseur mais aussi entre les frères qui veulent régner : Norodom, le roi en place et ses deux frères, Sisowath, plutôt favorable aux Français et Si Votha qui les combat farouchement. Le contexte est donc une réalité dans laquelle Loïc Barrière fait naître ses personnages. Tevy devient vite l'héroïne principale, la jeune femme à la double culture fait le lien entre tous les autres. Sa beauté attire le regard des hommes et leur désir parfois brut de la connaître plus intimement. Elle aura fort à faire pour garder son innocence. Chamrœun, dont elle est secrètement éprise veille sur elle.

La balade dans la forêt cambodgienne est belle pour le lecteur, moins agréable pour la troupe, entre les tigres, les serpents et les rebelles de Si Votha. Beaucoup de descriptions de la flore et des lieux qui n'alourdissent pas le roman qui avance lentement au rythme des marcheurs. Puis, l'Histoire s'emballera un peu, le conflit latent débutant et faisant fi comme d'habitude, des individualités. Tous les Cambodgiens doivent se situer dans un camp ou dans l'autre.

L'histoire est belle, elle peut emprunter aux croyances locales, à la réincarnation, aux esprits, ce qui lui confère une touche surréaliste bienvenue et finalement salutaire dans la réalité violente. Loïc Barrière sait nous mener avec grand intérêt au cœur d'une période et d'un pays assez méconnus qui nous incitera à en savoir un peu plus et faire des recherches sur le Cambodge historique et l'actuel pourquoi pas, si l'envie nous prend.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Violette 19/10/2016 10:01

intéressant, je suis assez fan de l'Asie, tu éveilles ma curiosité...

Yv 20/10/2016 13:14

chouette...

Alex-Mot-à-Mots 18/10/2016 08:56

Une idée de destination pour vos prochaines vacances ?

Yv 18/10/2016 10:44

je ne dirais pas non

Hélène 18/10/2016 08:52

Effectivement, le Cambodge est peu présent en littérature non ?

Yv 18/10/2016 10:44

c'est l'impression que j'ai, mon autre souvenir de lecture sur ce pays, c'est Hôtel International de Rachel Vanier

manou 17/10/2016 09:42

En effet tu as bien raison, je ne connais pas grand chose sur le Cambodge et peu de romans s'y déroulent. Voilà une belle occasion d'entrer dans l'histoire de ce pays magnifique à travers un roman d'aventure. Merci pour cette belle chronique. Je le note

Yv 17/10/2016 13:47

Exact, le Cambodge n'est pas souvent intervenu dans mes lectures, peut-être un filon à creuser...