Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Les vrais héros ne portent pas de slip rouge

Les vrais héros ne portent pas de slip rouge, Axel Sénéquier, Quadrature, 2014...

Ce recueil contient une douzaine de nouvelles. Toutes ont en commun de parler de gens simples et normaux, qui, à un moment donné, pour beaucoup d'entre eux agissent d'une manière totalement étonnante. Voici mes préférées :

Avant-première : Jean-Claude, vigile, fan de films d'action étasuniens a la chance et le privilège d'assister à l'avant-première du dernier film de Steven Seagal. Mais l'irruption de gangsters dans la salle va changer la physionomie de la soirée.

La source et l'estuaire : Lindsay se prépare à sa course, celle qui va le consacrer, mais en attendant celle-ci, derrière les starting-blocks, il s'allonge et des images surviennent en lui.

Mille étoiles et un soleil : Augustin vit à Djibouti, il a sept ans et sa copine Héloïse est très malade, elle vient d'être opérée et il va lui rendre visite à l'hôpital.

Pour commencer mon billet,  je vais émettre une réserve qui vaut pour plusieurs nouvelles. Axel Sénéquier écrit des histoires dites "à chute", c'est bien, mais lorsque celle-ci est prévisible, le plaisir du lecteur est quelque peu émoussé. L'exercice est difficile et le lecteur sans pitié lorsque la chute censée être le clou de l'histoire tombe à plat, sans effet. Reste à travailler encore les chutes ou bien à écrire des nouvelles sans chute, des bouts de vie, ce qui, je l'avoue, est, dans la nouvelle, mon genre préféré. Néanmoins, ce qui sauve l'auteur -lorsqu'il est magnanime, le lecteur saura même lui pardonner-, c'est que les pages qui précèdent sont très agréables. Les personnages sont travaillés, les relations entre eux également et leurs forces et faiblesses apparaissent nettement, leur donnant un vrai caractère, ce qui n'est pas toujours évident dans la nouvelle. 

Mes trois nouvelles préférées se détachent du recueil, pour l'humour dans Avant-première, ce décalage entre la vraie vie et les films d'action quand même assez loin du quotidien. Jean-Claude est un type sympa, un peu lourdaud qui ne pense qu'à vivre comme ses héros et n'a que cela en tête. La source et l'estuaire est beaucoup plus profonde, très belle en écriture et l'on entre dans l'espace de quelques pages dans le plus intime de Lindsay, c'est remarquablement fait. La nouvelle est plus elliptique, plus onirique bien qu'ancrée dans la réalité. Mille étoiles et un soleil est basée sur la maladie d'un enfant et sur une très belle légende racontée par le jardinier de l'ambassade, Babacar. Je ne sais pas si cette légende existe ou si elle sort du cerveau d'Axel Sénéquier, mais elle est formidable et rend cette nouvelle irrésistible. Que me restera-t-il de ces histoires ? Je ne sais pas, mais la lecture du recueil est agréable et fait passer de bons moments. 

Belle découverte que ce recueil au titre évocateur qui résume bien le contenu : des gens simples qui à un moment donné, agissent d'une manière étonnante.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Claude LE NOCHER 23/11/2016 20:04

Salut Yves
J'en ai un, de slip rouge (le même que Jean-Claude Van Damme, m'a dit la vendeuse), et je suis un vrai z'héros, na !
Amitiés.

Yv 24/11/2016 07:59

Salut Claude
Ah, enfin des révélations croustillantes de ta part. Fais gaffe, à te découvrir comme cela -garde ton slip rouge quand même, il fait froid- tu vas finir dans des blogs moins cul-turels
Amicalement,

krol 23/11/2016 19:40

J'ai bien apprécié aussi !

Yv 24/11/2016 07:57

oui, pas mal du tout

Noukette 22/11/2016 22:20

Je ne dis jamais non à un bon recueil de nouvelles, je note dans un coin de ma tête...!

Yv 23/11/2016 08:29

et dans un carnet aussi peut-être ?

Alex-Mot-à-Mots 22/11/2016 16:32

Un recueil qui m'avait vraiment plu (et je ne suis pas fan de nouvelles, pourtant).

Yv 22/11/2016 18:28

une lecture bien agréable malgré mes réserves

manou 22/11/2016 14:33

Sûr que les chutes prévisibles émoussent beaucoup l'intérêt de la lecture...l'idéal serait qu'elles nous surprennent. Mais comme je suis curieuse et que je ne connais pas cet auteur j'irai en lire quelques-unes en médiathèque...pour passer comme tu le dis, un bon moment !

Yv 22/11/2016 18:28

ça émousse, mais je dois dire que lorsqu'elles sont bien amenées, la déception est amoindrie

keisha 22/11/2016 07:13

L'éternel débat sur les nouvelles : chute ou pas chute? C'est sûr que si on la sent venir, autant éviter, alors...

Yv 22/11/2016 07:33

c'est une des raisons pour lesquelles je préfère les nouvelles sans chute