Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Kyrielle blues

Kyrielle blues

Kyrielle blues, Véronique Biefnot et Francis Dannemark, Castor Astral, 2016....

Nina, quarantenaire bordelaise se rend à Hazebrouk, chez un notaire pour la lecture du testament de son père, Teddy, un pianiste de jazz réputé, qui s'est retiré depuis quelques années dans cette ville du Nord, dans la maison de ses parents. Arrivée là-bas, c'est Antoine de Laval, quarantenaire lui-aussi qui la reçoit, un ami de Teddy chez qui Antoine prenait des cours de piano. Le testament qui débute par une énumération d'une kyrielle -d'où le titre- d'objets révèle aussi des surprises qui vont chambouler Nina et Antoine.

Véronique Biefnot et Francis Dannemark s'unissent une nouvelle fois pour écrire un roman. Pour leur dernier, La route des coquelicots, j'avais émis quelques réserves, cette fois-ci je serai plus positif. Les deux auteurs savent construire de belles histoires avec des bons sentiments sans qu'elles soient gnangnan -j'hésitais à user de ce mot qui me semblait très connoté et je suis rassuré, même JK Huysmans l'a utilisé (dans Marthe, histoire d'une fille), ouf l'honneur est sauf (merci wiktionnaire).

Ils mettent en scène deux personnages seuls et inhibés qui inconsciemment rêvent d'une autre vie, ce sera pour eux une transformation que de se confronter à la réalité, aux secrets de famille bien enfouis, à un monde totalement différent du leur. On présente rarement dans les romans des notaires férus et dingues de jazz, d'autant plus qu'Antoine s'est docilement et doucement coulé dans les traces de son père, notaire lui-aussi. Disons que c'est une profession qui ne fait pas rêver. Amateur mais non connaisseur de jazz j'avoue avoir envie d'écouter tous les titres évoqués par le duo d'auteurs (il faut que je trouve la play-list du roman), ils rythment le livre, c'est comme du jazz, donc, pas survolté mais drôlement bien, un truc qui se lit -ou s'écoute- en cherchant la surprise ou tout simplement en se laissant porter... C'est ce que j'ai fait et je ne m'en plains pas, l'intrigue n'est pas hyper originale, on peut même deviner les liens qui se dessinent entre tous les personnages -mais on est ravi de les voir se lier ainsi, différemment on serait déçu-, mais ils sont tellement sympathiques et le tout baigne dans une ambiance tellement belle et saine qu'il est difficile de faire la fine bouche. Un peu de poésie : "Kyrielle... Mon père adorait ce mot. Un jour, mon fils lui a demandé ce que ça signifiait. Il lui a raconté que c'était le prénom d'une jeune elfe très jolie qui vivait au fond du jardin, dans le tronc creux d'un vieil arbre, et dont il était amoureux quand il avait son âge..." (p.61/62), de la tendresse pour tous les protagonistes qui la méritent sûrement, de la bonne musique,... Le tout est très joliment mis en valeur par les illustrations de Véronique Biefnot, noires et bleues, de différents bleus profonds, très belles, elles apportent indéniablement un plus à l'ouvrage.

L'été est là, et vous n'avez pas envie de vous plomber avec un bouquin lourd, n'hésitez pas, Kyrielle blues est là...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 28/07/2016 20:46

J'ai moi aussi apprécié cette lecture...je ne dirais pas qu'il est meilleur que "la route des coquelicots" mais qu'il est différent bien qu'on reconnaisse les pattes des auteurs :) Les superbes illustrations sont un vrai plus !
Belle critique Yv...cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue voir tes lectures. J'arrive pas à tous vous visiter.

Yv 29/07/2016 07:59

Bonjour Manou,
j'avoue avoir préféré ce Kyrielle blues, mais peut-être est-ce une question de moment... Merci pour ton passage et reviens quand tu veux, à ton rythme

zazy 08/07/2016 22:54

J'ai une kyrielle de livres à lire et, j'espère profiter des beaux jours pour l'écluser un peu

Yv 09/07/2016 01:20

Ah, ah, bien joué...

keisha 08/07/2016 13:49

C'est vraiment du bonheur ce livre un peu doux, un peu désuet(?) et, tu as raison, les illustrations apportent un plus. Meilleur que les coquelicots? Ah oui peut être.

Yv 08/07/2016 13:51

Je n'avais pas trop accroché aux coquelicots, peut-être pas le bon moment pour le lire, mais cette Kyrielle est très bien