Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Ah ! Si j'étais pompiste !

Ah ! Si j'étais pompiste !

Je voudrais dire ici mon mépris le plus total -c'est le mot- envers tous ceux qui dès que le réservoir de leur putain de bagnole a baissé d'un cran s'empressent à courir la pompe approvisionnée, empêchant donc tous ceux qui ont vraiment besoin de carburant pour travailler de nourrir leur outil de travail. Sans votre empressement aux pompes, nous aurions du stock pour tout le monde pendant plusieurs semaines, au lieu de cela, en deux jours c'est plié, plus rien pour personne, sauf pour vos petites autos d'égoïstes. Naïvement, je pensais que la solidarité était un des piliers de notre société, je pensais même qu'elle avait repris du poil de la bête lorsque les Français sont allés en force manifester un soutien après des attentats. Force est de constater que je me suis trompé, et lourdement. Dès les premières alertes de fermeture des raffineries, le conducteur moyen s'est affolé et a emmené son automobile dans les stations-services, faire la queue des heures pour quelques gouttes qui permettraient de remplir à ras la gueule le réservoir, histoire de faire un ou deux kilomètres de plus que son voisin. Bande de veaux et de moutons ! Et que feront les autres, ceux qui n'ont pas pu, ceux qui n'ont pas eu le temps d'aller faire le plein ? Et ceux qui bossent avec leur voiture, taxis, auto-écoles, artisans entre autres... Chacun sa gueule, chacun sa bagnole et tant pis pour ma voisine ou mon voisin. Bravo la solidarité et l'esprit de partage. Et, n'oubliez pas de remplir vos armoires de farine, de sucre et de boîtes de conserve, on ne sait jamais, dès fois que vous manqueriez...

Je vous crache ici mon mépris d'autant plus volontiers que m'étant petit à petit coupé des actualités, je n'ai appris que vendredi matin, en allant faire mes courses et en voyant une longue file aux pompes à essence, que blocage des raffineries il y avait. Je n'ai pas fait le plein depuis, je ne le ferai que lorsque je n'aurai pas deux plombes à passer dans ma caisse à attendre que les bœufs rajoutent les un ou deux litres qui manquent pour atteindre le ras-bord. Et lorsque je n'aurai plus de carburant eh bien, j'irai à pieds, j'y vais déjà... ou à vélo, ou en transport en commun...

Je serais pompiste, putain, je mettrais le litre de gazole et d'essence à 5 euros, je me ferais des roubignolles en or, et après, je me casserais en vacances loin des cons venus trois ou quatre fois dans la semaine, ou alors, puisque je parle de solidarité, en l'honneur d'iceux -les cons-, je reverserais le surplus à une association de solidarité, ouais, c'est ça, je ferais ça... Mais je ne suis pas pompiste, alors je me contente de vous dire mon mépris et de rêver d'une étincelle, une seule qui mettrait le feu à tous les réservoirs pleins, juste pour le plaisir de voir des belles lumières dans vos bagnoles, ça nous changera, des lumières, elles n'en voient pas souvent !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

krol 28/05/2016 12:36

Tombée par hasard sur ton coup de gueule, j'applaudis à deux mains et deux pieds, j'ai braillé ça toute la semaine ! Ca m'énerve tout pareil ! Et pourtant j'habite à la campagne, loin de tout, mais je ne me suis pas encore précipitée dans une station-service, pas besoin pour l'instant ! Et puis, je m'énerve aussi fort contre les médias qui ne parlent que de ça depuis une grosse semaine ! Je m'énerve toute seule dans mon coin, et ce sont mes proches qui l'entendent !!!

Yv 28/05/2016 19:59

Moi l'écrire, ça m'a permis de ne plus râler, je n'ai toujours pas fait le plein, je suis presque à sec. Et je ne regarde ni n'écoute plus les médias depuis quelques années, donc je suis protégé au moins de l'afflux d'informations

Alex-Mot-à-Mots 26/05/2016 12:04

Rassurons-nous, on ne peut pas stocker l'électricité, car le blocage des centrales nucléaire est en cours. Enfin, nous serons égaux devant la pénurie. Cela me rappelle les Guerres du Golf pendant lesquels on ne trouvait plus de sucre ni de farine.....

Yv 26/05/2016 12:48

après le stocake de farine et de sucre, il ne reste qu'à faire des gâteaux

Violette 25/05/2016 21:08

on ressent bien ta colère !! Je vais te dire, je m'en fiche un peu, je me dis que si y'a plus, eh ben y'a plus... même si je dois faire 50 bornes pour aller bosser et 15 pour emmener les enfants à l'école.

Yv 26/05/2016 12:47

moi aussi, je ferai à pieds, je le fais déjà ça ne me gêne pas, ce qui me choque, c'est la différence entre le discours et les actes. En parole, tout le monde est solidaire, pense aux autres, en actes, dès que ça touche son petit confort, chacun ne pense qu'à soi...

Virginie 24/05/2016 21:34

Billet lu par hasard, et que je trouve tellement juste ! si tous les blaireaux ne s'étaient pas précipités pour remplir leur réservoir, on ne serait pas en pénurie...Mon plein de la semaine dernière fera bien le mois, pas de panique, mais je ne manquerai pas mon ravitaillement hebdo en bouquins ;o)
Pas sûr qu'un jour on leur parlera de pénurie d'intelligence et de bon sens, sinon les librairies seraient en rupture de livres !

Yv 25/05/2016 07:36

merci du passage, je confirme qu'au fur et à mesure des ravitaillements des stations services, les automobilistes se précipitent, bloquent la circulation pour remettre quelques gouttes... Pour les livres, je devrais pouvoir tenir un siège et si ce n'était pas le cas, eh bien, je relirais des classiques un peu oubliés
A Bienôt

Claude LE NOCHER 24/05/2016 20:35

Salut Yves...
Comme toi, je roule peu en voiture, je n'avais pas de raison de m'affoler. Cette semaine, en ne multipliant pas les allers-retours inutiles, j'aurai assez de carburant. D'ici la fin du mois, c'est moins sûr. D'autant que les pollueurs en 4x4 diesel, généralement grands rouleurs, seront les premiers à bénéficier du retour des carburants, si j'ai bien compris. Qu'artisans et salariés en aient besoin, évidemment. Mais j'adhère à ton raisonnement, car "tout le monde" n'avait pas une nécessité urgente à se ravitailler. L'individualisme est la véritable cause de nos maux depuis plusieurs décennies, oui. La bêtise égoïste, qui touche toutes les générations. Au lieu de fonctionner "selon ses besoins" (ce qui est notre philosophie, n'est-ce pas ?), faisons le maximum pour créer davantage de problèmes : tel semble être le principe de beaucoup de gens. Mort aux cons ! disaient déjà (parmi d'autres) Choron, Cavanna, Cabu et Wolinski autrefois. Mais c'est foutu, nous sommes cernés par la connerie !
Amitiés.

zazy 24/05/2016 16:11

Habitant en rase campagne, nous sommes obligés d'avoir une voiture ! pour l'instant pas de panique chez nous, sauf ce matin au super marché de la grand'ville : pas plus de 30€ et pas de bidon !
Mince, juste au moment où nous avons beaucoup de rendez-vous médicaux prix il y a 6 mois (yeux,dermato...)
Faudrait peut-être que je râle auprès des autorité. Pourquoi le train ou le bus ne s'arrêtent pas devant chez moi ??? Y a pas de bus ma pov'dame !
Yves, tu m'y fais penser, faudrait peut-être que je fasse le plein de farine, nouille, huile, sucre ! ai-je oublié quelque chose ?
Pour l'instant ça me fait rire. Si les media n'en parlaient pas, il n'y aurait pas de files d'attente, hors les régions incriminées par les grèves. Mais bon, faut faire marcher Monsieur l'audimat et Madame la ménagère de moins de 50 ans !!

Yv 24/05/2016 17:12

J'habite proche d'une grande ville et donc pas loin des transports en commun,utilisables par tous. Vendredi dernier, l'affluence à la pompe était telle que l'on ne pouvait pas entrer sur le parking sans jouer des coudes... Station ravitaillée hier, prise d'assaut à tel point que la police municipale faisait la circulation et que les bues étaient détournés ! Bis repetita aujourd'hui... et j'a ouï dire que c'était pareil dans les villes avoisinantes, proches elles aussi des bus et tramway.
Pour les gens qui n'ont pas de transports en commun, je comprends, ou pour ceux qui ont du mal à se déplacer, mais franchement, ceux qui font le plein à peine roulé 50 kilomètres et qui le font de toutes les voitures de la maison, ça a le don de m'énerver

BORIE Cathy 24/05/2016 09:37

Assez d'accord, mais c'est vrai aussi que les médias ont largement contribué à cette psychose... N'empêche que ce comportement est lamentable... et tellement peu surprenant ! Les humains sont décidément bien décevants. Heureusement, il y a les livres ! ;)

Yv 24/05/2016 10:15

Exact... Vive les livres, ça nous repose de la connerie humaine

keisha 24/05/2016 09:08

Hou là hou là! On m'a signalé aussi des gens qui remplissaient des jerricans, au mépris de l'arrêté préfectoral.
(Bon, ceci étant, sache que les transports en commun, y'en a pas vraiment partout partout... je marche et sors le vélo, ça, ça ne changera pas, mais parfois j'ai besoin de la voiture.)(une petite ville de campagne pas du tout reliée à la préfecture et sous préfecture, sauf si on aime le car très tôt le matin-et le we pas sûr sûr)
Mais je suis d'accord avec ton coup de gueule, et après tout si les media n'en rajoutaient pas une couche non plus...

Yv 24/05/2016 10:14

Oui, je suis d'accord, j'utilise aussi ma voiture, car il y a des endroits assez peu faciles d'accès et assez loin. Je ra^le surtout contre ceux qui vont remplir leur réservoir déjà à la moitié ou aux trois quarts et qui le font pour les deux ou trois voitures de la maison... ça m'agace parce que ça prouve bien cet esprit d'égoïsme que je déteste