Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Le plasticien

Le plasticien

Le plasticien, Michel Dresch, Cohen&Cohen, 2016....

Alexandre Kovacs un sculpteur dont le nom circule depuis quelques années dans le milieu de l'art contemporain et dont le travail est reconnu, est retrouvé mort dans son atelier parisien, le corps emmailloté d'esquisses et de dessins des travaux préparatoires à ses installations. Tout laisse croire à une vengeance d'artiste, ou à un acte de violence de sa maîtresse bafouée, malmenée. Icelle qui se prénomme Johana semble secouée par l'assassinat et cherche à comprendre ce qui a bien pu arriver à son amant avec qui elle vit depuis dix ans et qui a toujours eu une vie parallèle. Le commissaire Joubert, plus habitué aux affaires politiques qu'artistiques et son adjoint Lucas se joignent à la partie tranquillement mais sûrement.

Comme vous l'avez sûrement compris et déjà lu sur le blog, la collection Art Noir de chez Cohen&Cohen mêle adroitement polar et art. Cette fois-ci, Michel Dresch situe son histoire en plein milieu du monde de l'art contemporain. On y parle installations, rentabilité, vente, cote, ... et si l'artiste aspire à d'autres moyens d'expressions on lui fait savoir que ce qui se vend c'est ce qu'il fait actuellement, le plus facile, le plus accessible qui est également le travail dans lequel il met le moins de lui-même. Ce n'est pas très reluisant, l'auteur explique comment faire monter une cote artificiellement -et non pas la côte que l'on monte réellement, pouf pouf- , comment des galeristes se sont retrouvés ruinés lorsque leur stratagème n'a pas fonctionné et comment parfois, une bonne idée déclinée jusqu'à la caricature peut rapporter à l'artiste et au galeriste. Cela, je le savais un peu pour avoir visité une exposition d'un artiste local et assez reconnu qui peint toujours les mêmes thèmes, jolis certes, mais répétitifs, et chaque visiteur de s'exclamer sur la beauté, les couleurs, ... alors qu'au bout de cinq, six, sept,... petits formats j'avais la sensation d'avoir fait le tour de son œuvre ; mais bon, il vend !

Tout n'est pas glauque dans le monde de l'art, Michel Dresch parle aussi de la création, de la volonté de créer, de changer, notamment lorsque Kovacs revient à la peinture, et même si le sujet est plus abordé que traité, j'avoue qu'il ne me déplairait pas d'accrocher chez moi l'une des toiles décrites.

Et l'intrigue dans tout cela, eh bien, elle suit son cours tranquillement, un peu comme les méthodes du commissaire Joubert. On peut deviner assez vite le nom du (ou de la ou des) coupable voire même ses motifs d'action -ce que j'ai fait- et lire cette histoire jusqu'au bout avec grand plaisir, notamment grâce au contexte décrit plus haut, mais aussi grâce aux personnages créés par l'auteur : Kovacs, Johana la maîtresse, Axel l'ex-mari, Marie-Paule la nouvelle maîtresse, Lassus le galeriste, les autres peintres, les flics, mais surtout les cinq premiers nommés et les relations entre eux. Rien n'est clair au départ entre eux tous, le mystère s'épaissira même en cours de route, l'argent, l'amour, la création la jalousie, tous ces paramètres exaltent les sentiments et les ressentiments voire les rancœurs. Un travail de Michel Dresch bien mené, dans une écriture agréable, fluide. Bref, un très bon moment de lecture. En plus, comme d'habitude le livre, une fois fermé est d'un noir absolu puisque les tranches des pages sont de cette couleur ce qui lui confère un attrait certain.

Si ce n'est pas encore fait, je vous invite à découvrir cette collection Art Noir chez Cohen&Cohen, de belles surprises vous y attendent (et même citée plusieurs fois avec lien vers son site, je n'ai aucune action dans cette maison... malheureusement).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 18/04/2016 21:33

Merci pour la piqure de rappel... Ma liste s'allonge, s'allonge
J'espère le trouver à la bibli... Lorsque j'aurai écumer l'étagère pleine de livres pour moi réservés qui m'y attend !

Yv 18/04/2016 22:05

Une très belle collection à découvrir qui mêle très habilement polar et art

Claude LE NOCHER 17/04/2016 08:09

Bonjour Yves.
Une fort sympathique intrigue dans les sphères artistiques, en effet. Une collection qui mérite sûrement d'être mieux connue encore.
Amitiés.

Yv 17/04/2016 09:18

Bonjour Claude
oui et d'autant plus que je viens tout juste d'en finir un autre tout à fait excellent...
Amicalement,