Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Mon bel orage

Mon bel orage

Mon bel orage, Héloïse Combes, Éd. Rémanence, 2015...,

Lella, quatorze ans, collégienne, tombe sous le charme de son professeur de dessin, Marius Gracq, une cinquantaine d'années. Lella sèche les cours pour le rejoindre, le voir peindre. Leur relation réside sur l'intérêt qu'ils ont en commun de se voir, ils se touchent à peine, parfois la main de Marius frôle par hasard celle de Lella. Mais la rumeur que Lella et Marius couchent ensemble envahit bientôt les couloirs de l'établissement scolaire, relayée ardemment par les adolescents. Lella ne peut compter que sur ses amis, les jumeaux Jules et Julien et Margot.

Voici un court roman (à peine plus de 100 pages) qui peut mettre mal-à-l'aise : pédophilie, détournement de mineure, on pense à tout cela, même si en l'occurrence, c'est Lella qui poursuit Marius de ses assiduités, lui assez en retrait de cette histoire ne semble pas la voir comme une femme. Tout débute finalement comme un simple amourette d'élève et se poursuit comme... eh bien, je ne vous le dirai pas, je ne divulguerai rien, même sous la torture (enfin, légère la torture, svp).

Ce qui est étonnant avec ce roman c'est que c'est une langue qui ne me parle pas forcément, pas assez prosaïque, trop allusive, poétique pourrait-on même dire, j'ai du mal parfois à comprendre les images, les figures de style, mais malgré tout je n'ai jamais décroché, comme attiré, aimanté par le texte, les descriptions, le personnage de Lella. Elle est complexe, amoureuse et entière comme on peut l'être à 14/15 ans, entourée de bons amis mais assez seule. Elle dit tout bas vivre seule avec sa mère et ses petits frère et sœur, sans père, disparu, ceci expliquant sans doute la relation avec Marius. Lui est en second plan, il subit plus qu'il ne vit cette histoire comme s'il pensait aux inévitables conséquences. Il paraît pâle à côté de la jeune fille. C'est l'art et la poésie qui les lient. Il peint (et n'écrit pas malgré son nom). Elle aime le voir peindre. Il la peint. Deux fois.

Difficile d'en dire plus sur ce livre sans en dévoiler trop. Héloïse Combes a su créer un univers personnel, original et touchant. Elle ne juge pas, elle raconte son histoire et le sentiment qui dérange au départ tombe en cours de lecture (pas totalement cependant, je n'ai pu me départir de ma fibre paternelle et j'ai eu du mal à imaginer ma fille adolescente -qui ne l'est plus, ouf- amoureuse d'un homme de 35 ans de plus qu'elle, et je n'ai pas réussi à me mettre dans la peau de Marius, bien qu'arrivant tranquillement à son âge), tant Lella est lumineuse et s'éveille.

Le mieux pour vous faire une idée des multiples talents d'Héloïse Combes : chanteuse, auteure-compositeure, écrivaine et photographe, c'est d'aller voir son blog, sobrement et logiquement intitulé Héloïse Combes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Asphodèle 05/01/2016 18:48

Et pourtant Lolita était je suppose plus sulfureux et dérangeant... Mais il a eu le mérite de dire que ces choses existent, que l'amour se fiche de l'âge (de la différence surtout) mais ça les papas ont du mal à l'admettre...;) Moi l'écriture "poétique" et les "images" c'est plutôt mon truc alors je note ! Mais pas tout de suite !

Yv 06/01/2016 07:29

Disons que l'époque est maintenant à la méfiance et que Lolita aurait sans doute beaucoup de mal à passer de nos jours....

Gwenaelle 03/01/2016 10:03

Un sujet délicat aujourd'hui (il ne l'aurait pas été dans les siècles passés...). Tu es convaincant, je vais me le procurer, ce roman, je crois...

Yv 03/01/2016 17:37

Oui c'est vrai qu'il y a de célèbres exemples de livres qui pourraient être mal perçus aujourd'hui

zazy 02/01/2016 17:56

Nous ne sommes que le 2 janvier et déjà tu me tentes. Heureusement que je n'ai pas pris de "bonnes résolutions pour 2006" comme terminer ma PAL avant de me laisser tenter.
Suis allée sur le site de l'auteur.

Yv 02/01/2016 18:01

Peut-être plus pour 2016 tes résolutions ? Ne t'affoles pas trop, j'aurais sûrement d'autres titres tentants

Sandrine 02/01/2016 08:01

Tu es si convaincant que je suis allée visiter le blog de l'auteur. Je ne sais toujours pas si ça me plairait mais tu en parles bien, malgré tes retenues.

Yv 02/01/2016 08:44

C'est un livre quine laisse pas indifférent, je pense que l'auteure a pas mal de cordes à son arc