Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Au-delà de 125 palmiers

Au-delà de 125 palmiers

Au-delà de 125 palmiers, Pauline Desnuelles, Éd. de la Rémanence, 2015.....

Alma se retrouve seule avec son jeune fils Léopold lorsque Paul, son mari part pour une mission scientifique de plusieurs mois au Pôle Sud. Elle décide de passer ces moments dans la villa de ses vacances d'enfant au bord de la Méditerranée. Elle change son rythme, ses habitudes, se détend, reprend conscience de son corps et de son identité. Elle fait la connaissance de son voisin d'en face, un vieil écrivain, et de son fils Gaspard revenu quelques jours de Barcelone où il vit désormais.

Court texte, premier roman à la fois simple et beau. L'histoire d'Alma n'est pas originale, mais la manière d'en parler l'est. Des dialogues entre Alma est Léopold auquel la lie un amour fusionnel, entre Alma et Gaspard ou Althus, le vieil écrivain. Des histoires pour enfants qu'Alma raconte à Léopold, le soir. Des rêves également. Tout cela donne à ce roman une jolie musique, entre jazz et classique, une liste de lecture (pour ne pas user de l'anglicisme play-list) calme, reposante et mélodieuse.

Sa vie personnelle ne prend pas le chemin espéré, son couple est en plein questionnement et l'éloignement de Paul en est une conséquence. Aussi, Alma a-t-elle besoin de faire le point, seule. Ce séjour est la bonne occasion. Alma redécouvre le plaisir d'être courtisée, de nager, de faire de la planche à voile, de prendre du temps pour elle, pour Léopold et pour réfléchir à son avenir. Ce roman se passe sur quelques mois, il fait la part belle à la sensualité redécouverte, à la réflexion, à cet amour très fort entre mère et fils, aux plaisirs simples de la vie. Un beau texte, à l'écriture simple, épurée, sensible qui va au plus direct et au plus profond des personnages et des lecteurs. Pauline Desnuelles ne gomme ni les faiblesses de ses personnages ni leurs forces, ils sont humains, on pourrait les rencontrer dans nos vies de tous les jours, d'ailleurs peut-être les avons-nous déjà rencontrés ? Ou peut-être sont ils une partie de nous-mêmes, j'ai trouvé en Alma pas mal de points communs avec moi-même ? C'est un beau personnage -je ne dis pas cela pour la ressemblance que j'évoque- de femme. Ce lent roman n'était a priori pas ma tasse de thé, je l'ai choisi à cause de la beauté du titre (expliqué dans l'ouvrage), et franchement je m'y suis plu tout de suite et jusqu'au bout.

Je découvre avec Au-delà de 125 palmiers, les éditions de la Rémanence, basées à Vénissieux. Nul doute que j'en reparlerai très bientôt.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 02/12/2015 23:52

Que je suis tentée !! que tu me tentes !

Yv 03/12/2015 07:15

Ah ah, et oui, je suis tentateur (et non pas tant tateur)

Alex-Mot-à-Mots 01/12/2015 10:45

Un titre qui m'aurait intrigué, également.

Yv 01/12/2015 12:58

Comme quoi, on se rencontre

Gwenaelle 30/11/2015 20:34

Comme toujours, tu parles bien de ce que tu as aimé et sais nous donner envie.

Yv 30/11/2015 20:43

Ah, tant mieux...

keisha 30/11/2015 13:33

Titre, couverture... C'est bien de sortir de sa zone habituelle, tu sais; on peut y faire de jolies découvertes.

Yv 30/11/2015 14:10

Oui, c'était le but et c'est réussi.

Hélène 30/11/2015 09:05

Très tentant j'aime beaucoup ces romans au rythme lancinant

Yv 30/11/2015 11:16

Une belle découverte