Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Nouvelles de Côte d'Ivoire

Nouvelles de Côte d'Ivoire

Nouvelles de Côte d'Ivoire, Éd. Magellan & Cie, 2014....

Recueil de six nouvelles d'écrivains de Côte d'Ivoire : Régina Yaou, Venance Konan, Luriel Diallo, Awaba, Tanella Boni et Henri N'Koumo. Elles représentent la vivacité littéraire du pays.

- Le séjour d'un morceau de bois dans l'eau, de Régina Yaou : Ankrey est un jeune golden boy, ivoirien. Ses aïeux viennent d'un petit village dans lequel les traditions sont encore très fortes, comme celle qui établit le passage à l'âge adulte par des rites et l'élection d'un chef. Contre toute attente, Ankrey accède à la demande de son père de se plier à l'exercice et y trouve beaucoup de réponses et un sens à donner à sa vie. C'est une nouvelle empreinte des traditions mais également très au fait de la nouvelle vie des Ivoiriens dans la capitale. Un télescopage ou plutôt une saine cohabitation entre tradition et modernité.

- Sarko, Robert et notre président bien-aimé, de Venance Konan : Robert est le président des jeunes et le responsable du parti politique du président actuel dans le canton duquel est issu ce président. Aussi lorsque le président français vient en visite officielle en Côte d'Ivoire, Robert prépare-t-il une réception à la hauteur de l'événement. Une nouvelle drôle sur les préparatifs de cette rencontre, mais qui aborde aussi l'immigration si chère à notre ancien président, et le pouvoir toujours un peu fragile dans certains pays d'Afrique.

- Madame Rose ou la vraie vie, de Muriel Diallo : Madame Rose a fait fortune on ne sait comment. De retour au pays, elle se fait construire une maison dans l'enceinte même du cimetière, ce qui aux yeux des autres la fait passer pour une femme habitée, envoûtée. Une nouvelle plus ésotérique, liée aux croyances, aux esprits.

- Sans voie, de Awaba : Bintou est une jeune femme qui arrive au mariage vierge et assez peu au fait des choses du sexe. Elle angoisse un peu au moment de sa nuit de noces. Une nouvelle qui pourrait paraître légère et qui est tout le contraire, dure. La tradition est parfois violente.

- Un masque à visage rouge, de Tanella Boni : Goli Antin est un albinos qui veut faite de son handicap sa force, quitte mettre son intelligence au service d'escroqueries pour son profit personnel. Une nouvelle très actuelle sur un mode de criminalité très répandu en Afrique.

- La boue à grande coulée, de Henri N'Koumo : Un orage. Des pluies torrentielles. Et l'agression, le viol de cette jeune femme seule dans cette grande maison. La difficulté de porter plainte dans ce pays où les policiers ont mieux à faire que de s'occuper des filles qui se plaignent. Une nouvelle dure, une écriture rapide et envoûtante. Une histoire terrible où "aller de Charybde en Scylla" prend tout son sens.

J'ai une préférence nette pour la dernière, écrite dans une langue superbe avec de belles phrases comme : "Dehors, il continue de pleuvoir dru. Les gouttes d'eau sont pleines de muscles. Elles frappent les toitures et les murs faits de planches d'une force d'homme." (p.96) Cette nouvelle vaut à elle seule l'idée de se pencher sur ce recueil, et comme en plus les autres sont de très bonnes factures cette idée n'en est que renforcée. Avec un petit plus pour Sans voie et Le séjour d'un morceau de bois dans l'eau. Une très belle manière de découvrir -ou de confirmer- la littérature ivoirienne qui aborde des thèmes difficiles comme le poids des traditions, la place de la femme dans la société, les violences qu'elles subissent, la politique, ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Henri N'koumo 16/08/2015 16:44

Cher ami,

J'ai été heureux de lire les mots offerts aux voyageurs qui marquent une pause sur ton blog...
Merci pour l'intérêt accordé à la littérature de Côte d'Ivoire et à la mise en lumière des successuers d'Ahmadou Kourouma et de Bernard Dadié.
Henri N'koumo

Henri N'koumo 16/08/2015 16:44

Cher ami,

J'ai été heureux de lire les mots offerts aux voyageurs qui marquent une pause sur ton blog...
Merci pour l'intérêt accordé à la littérature de Côte d'Ivoire et à la mise en lumière des successuers d'Ahmadou Kourouma et de Bernard Dadié.
Henri N'koumo

Yv 16/08/2015 18:45

Merci Henri de ton passage et même un simple compliment, tu sais l'écrire avec beaucoup de beauté, il me plaît terriblement. J'aime découvrir des littératures différentes de celle de mon pays, des manières d'écrire et d'aborder les grands thèmes de la société différentes. C'est avec grand plaisir que j'ai lu ces nouvelles de Côte d'Ivoire et que je te relirai.
A bientôt

Hélène 06/05/2015 12:55

Il est pour moi celui-là non ?

Yv 06/05/2015 16:55

Forcément, je peux même te l'envoyer...

Le Merydien 05/05/2015 21:38

Pas une parution de l'année, mais la collection est tres sympa j'en ai lu plusieurs( Madagascar Mali mais surtout le tres bon Independance Cha Cha ), en même temps je suis pas objectif avec Magellan car Marc Wiltz est vraiment quelqu'un de tres sympathique ( à lire de lui le tour du monde en 80 livres)

Yv 05/05/2015 21:49

Une parution de l'an dernier, je ne connais que ce titre mais j'ai vu que la collection était étoffée

keisha 05/05/2015 09:01

Cathulu, moi aussi, deux ans (et partie à regret) et donc je suis très intéressée. De plus cela parait chez Magellan et Cie...

Yv 05/05/2015 09:25

Bon, ben je vous laisse entre vous.... Cathulu et Keisha

cathulu 05/05/2015 06:59

Une bonne idée pour voir l'évolution de ce pays dans lequel j'ai habité 2 ans.

Yv 05/05/2015 07:21

Oui, les nouvelles sont très différentes et parlent de différents thèmes de la société ivoirienne