Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Le caillou

Le caillou

Le caillou, Sigolène Vinson, Le Tripode, 2015...,

La narratrice est une jeune femme qui vit de peu. Serveuse en extra dans un bar parisien, elle habite dans un petit appartement et n'en sort que rarement. Son voisin, Elle aide sa voisine du dessous, Madame Vallé atteinte d'éléphantiasis en lui faisant ses courses et tient compagnie à son voisin direct, Monsieur Bernard depuis qu'il est venu sonner à sa porte, une nuit, désorienté. Ce vieil homme s'est mis en tête de faire une sculpture de la jeune femme. Ça tombe bien, puisque l'ambition d'icelle est de devenir un caillou. Monsieur Bernard lui raconte sa vie, ses séjours en Corse. A la mort de son voisin, la jeune femme décide d'aller en Corse sur les traces de Monsieur Bernard.

C'est un roman un peu étrange d'une femme qui végète et se laisse mourir à Paris et revit en Corse, sur les côtes du sud d'Ajaccio, à Coti-Chiavari, près du Capo di Muro. Un coin tellement bien décrit tant dans ses décors, ses paysages, ses lumières et ses senteurs qu'une envie irrésistible d'y aller naît en tout lecteur. La Corse est sublime, je le sais pour n'y être jamais allé et pour avoir beaucoup entendu, lu et vu sur cette île.

C'est un roman sur le sens de la vie, sur les raisons qui poussent chacun d'entre nous à vivre avec les autres : l'amour, l'amitié, une passion, un rêve à réaliser, ... Des vies simples mais pleines, pas de grandes ambitions ou des souhaits de notoriété, non juste vivre en harmonie avec soi-même.

C'est un roman sur l'art ou comment les sculptures qui nous viennent des l'Antiquité sont presque plus vivantes que certains hommes. Comment la volonté de créer fait (re)vivre, exister à ses yeux et à ceux d'autrui.

C'est un roman d'amour pour celui que la narratrice attend et qui ne vient pas, alors il lui faudra vivre avec d'autres qu'elle aimera itou. Moins fort ? Pas sûr, mais différemment, l'être idéalisé ne se confrontant évidemment jamais à la réalité, au quotidien.

C'est un roman bien écrit, entre humour du désespoir, mélancolie, envie malgré tout de vivre. Phrases assez courtes, des dialogues, on est dans la tête de la jeune femme qui, avant de partir en Corse se laisse solidifier pour devenir caillou. Le style est très évocateur, on voit les paysages corses, on sent les odeurs tant celle de l'humidité et de pourriture de l'appartement de Monsieur Bernard que celles des arbustes qui ornent le chemin corse qu'elle emprunte chaque jour : lentisque, myrte et figuier. Je vous le disais plus haut, ne reste plus qu'à aller vérifier tout cela sur place.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Noukette 19/05/2015 17:53

Ce roman est déstabilisant, culotté et vraiment étonnant. Une très belle surprise !

Yv 19/05/2015 18:07

Oui je partage ton avis entièrement

clara 15/05/2015 08:04

avec tous vos avis je l'ai acheté !

Yv 15/05/2015 10:49

Inévitable, les libraires près de chez moi en ont fait un vrai coup de cœur

evalire 11/05/2015 21:29

personnellement j'ai trouvé que le passage corse manquait de chaleur humaine et je suis passée à côté de la beauté de la corse.C'est vraiment intéressant de comparer nos commentaires et de vivre cette lecture différemment.

Yv 12/05/2015 07:31

Le passage en Corse est plus minéral si je puis dire, moins basé sur les rapports humains même si ce sont bien eux qui permettent à l'héroïne de se passionner pour son activité. Comparer les points de vue sur un livre est toujours intéressant, on s'aperçoit parfois qu'on n'a absolument pas la même lecture d'un même ouvrage.

zazy 08/05/2015 21:55

Un roman étrange sur le vrai, la vraisemblance, la vie. J'ai beaucoup aimé

Yv 09/05/2015 08:17

Une étrangeté très fréquentable, très réussie

Asphodèle 07/05/2015 14:58

Quand je vois ce titre, je pense fatalement à la Nouvelle-Calédonie que les "caldoches" appellent "Le caillou"... Je ne sais pas si cet univers me plairait malgré les odeurs et descriptions de la Corse (j'y suis allée mais en hiver, ça sentait juste la clémentine^^)....

Yv 07/05/2015 17:51

Peut-être peut on comparer la Nouvelle Calédonie et la Corse ? Un roman d'atmosphère et de matière très agréable

Alex-Mot-à-Mots 07/05/2015 13:40

Que de qualités pour ce roman.

Yv 07/05/2015 13:54

Exact, un monde à découvrir

keisha 07/05/2015 08:25

J'ai dit Bizarre...

Yv 07/05/2015 08:52

Comme c'est étrange...

Aifelle 07/05/2015 06:58

Roman étrange et original en effet. Je me suis laissée entraîner dans cet univers particulier sans difficulté.

Yv 07/05/2015 07:43

Aucune difficulté effectivement, on entre dans cet univers minéral aisément.