Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Un été

Un été

Un été, Vincent Almendros, Minuit, 2015..,

Un été, Jean invite son frère Pierre à une croisière sur son bateau. Pierre arrive avec son amie, une Scandinave prénommée Lone qui fait une thèse en France sur la parité homme-femme. Jean vit avec Jeanne de puis sept ans. Mais avant Jeanne et Pierre s'aimaient. Les retrouvailles dans cet endroit confiné angoissent un peu Pierre, le narrateur.

Court roman d'à peine 100 pages qui commence très bien, une belle écriture, qui emprunte au langage maritime, mais plus largement à un registre courant. Phrases courtes, un peu de dialogue, mais sans tirets ni guillemets, Vincent Almendros se permet même de reproduire les fautes de français de Lone qui ne maîtrise pas totalement notre langue. Tout cela est bien vu et franchement agréable. C'est ce qu'il me restera de cette lecture, qui pour le reste est décevante. J'aime les courts romans lorsque justement dans leur format resserré, ils vont à l'essentiel, évitent donc le superflu et dressent néanmoins de beaux portraits et racontent une histoire. Là, on a l'histoire, la fin est construite comme une chute de nouvelle, inattendue mais pas surprenante. Ce qui m'embête surtout, c'est qu'une fois le livre fini, ce qui arrive vite, je me suis dit "tout ça pour ça ?". Franchement, ma déception est à la hauteur de mes attentes : un roman court publié chez Minuit, ça m'excite avant même de l'avoir ouvert -bon, rassurez-vous, quand je dis ça m'excite, rien de sexuel, je ne suis pas fétichiste des livres et je ne fais rien de pervers avec eux, je me contente de les lire, de les commenter et de les ranger ensuite.

V. Almendros survole ses personnages, ne leur donne pas d'ossature, leurs relations restent peu décrites, même celles qui concernent Pierre et Jeanne. Ils sont transparents, interchangeables. Jamais je n'ai pu m'intéresser à eux, savoir s'ils étaient aimables ou détestables, comme ces vagues connaissances que l'on croise et recroise et qu'on oublie à peine sorties de notre champ visuel. Sans volonté expresse de ma part, c'est bien ce qui risque d'arriver à ce livre : vite lu, vite oublié. Pour finir et juste pour montrer que j'ai des lettres -c'est pour ne pas écrire "pour frimer"-, j'ai envie de déclamer à l'auteur : "C'est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... Oh ! Dieu ! Bien des choses en somme."

Des avis plus favorables sur Babelio. Itzamna aussi...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Aliénor 08/03/2015 15:07

Dommage, ça commençait bien et le confinement me donnait envie.

Yv 08/03/2015 16:26

Oui, mais une bonne idée ne fait pas forcément un bon livre

Jostein 06/03/2015 08:51

Une superfiialité que ne me tente pas vraiment

Yv 06/03/2015 17:51

Tu peux passer ton tour

Noukette 05/03/2015 18:31

Il se trouve que ce petit roman m'attend... Je vais lui laisser une chance ;-)

Yv 06/03/2015 08:10

Tu as raison, je suis mauvais langue... je viendrai te lire après

clara 05/03/2015 07:40

j'ai entendu des retours positifs... à voir!

Yv 05/03/2015 10:39

L'avantage c'est que tu n'y prendras pas beaucoup de temps.

zazy 04/03/2015 22:24

Bon, et bien, merci d'avoir peiné pour moi

Yv 05/03/2015 07:26

Oh, à peine 100 pages, je n'ai pas beaucoup peiné

Gwenaelle 04/03/2015 15:27

Un été, pour moi, c'est la chanson de Nougaro... et vu ton avis, j'en resterai là!

Yv 04/03/2015 16:29

Quelle rencontre ! A chaque fois que je vois ce titre ou que je le lis, hop immédiatement en tête la chanson de Nougaro....

Itzamna 04/03/2015 14:33

Une nouvelle sans prétentions, avec un dénouement qui fait parler... Un petit moment sympa. ;-)

Yv 05/03/2015 10:38

C'est cela, sans plus... je suis déçu parce que je m'attendais à mieux

Bernhard 04/03/2015 08:16

Hah - je savais,

j'ai parcouru qqs pages - et mon pif m'a dit "trop mince" - et quand je lis "tout ça pour ça...." chez toi, je sais que j'ai eu raison de le remettre sur la pile chez le libraire. Merci!

Yv 04/03/2015 08:20

Et oui, parfois un petit livre peut être dense, mais là...

Hélène 04/03/2015 08:06

J'avoue ne pas être fan de cette maison d'édition, trop français pour moi, même si j'ai lu les Gailly, et quelques Oster avec plaisir ;)

Yv 04/03/2015 08:14

Moi j'aime bien la maison, mais j'aime bien la littérature française, par contre je n'aime pas Oster, je serais plutôt Echenoz, Viel, Toussaint...