Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Mettez des mots sur votre colère

Mettez des mots sur votre colère

Mettez des mots sur votre colère, Marc Malès, Glénat, 2015....

Owen Brady est contacté par le National Child Labour Committee qui veut dénoncer le scandale des enfants obligés de travailler, aux États-Unis en ce début de XX° siècle. Il doit les photographier, prendre leurs noms et leurs âges pour faire un reportage. La chose n'est pas aisée, les enfants ne voulant pas se dévoiler au risque de perdre leur travail, les employeurs n'aimant pas voir traîner un photographe près de leurs usines. Au cours de ce reportage, Owen est confronté à son passé d'enfant martyrisé, ce qui rend son travail encore plus difficile.

Très bel album sur les États-Unis du début du siècle dernier confrontés au travail des enfants. Pour les familles très pauvres, ce travail était une nécessité, les parents ne pouvant pas se passer de cet apport de revenu aussi minime fut-il, car en plus de travailler dur, les enfants étaient mal payés. Tout cela, on le sait déjà ; on sait également que ça existe encore dans certains pays dans lesquels les Occidentaux font fabriquer leurs produits qu'ils importeront et vendront cher.

Cette BD a le mérite de nous rappeler qu'il a fallu que certains se battent contre l'exploitation des enfants, contre la course au profit pour libérer les enfants : "La consultation des archives locales était assez édifiante... On y lisait que plusieurs législateurs progressistes s'étaient cassé les dents à vouloir obtenir ne serait-ce qu'un semblant de réforme sur le travail des enfants. La partie était perdue d'avance parce qu'ils avaient en face d'eux le tout-puissant lobby de patrons. Ceux-ci n'envisageaient pas de se priver si facilement d'une telle main-d'œuvre, par définition docile, qu'ils pouvaient exploiter sans vergogne." (p.22)

Cet album s'il met en scène Owen, un personnage fictif, est basé sur la réalité d'un reportage photo mené par Lewis Hine. Owen Brady est son double professionnel mais sa vie d'enfant martyr et d'adulte violent -parfois de manière totalement contradictoire avec le reportage qu'il réalise, avec les gens qu'il rencontre- est fictive. Sans faire de la psychologie de comptoir, Marc Malès met bien en dessins la difficulté de faire face à son enfance lorsqu'une situation qu'on rencontre adulte nous la remet en pleine face. Reproduit-on la violence dont on a été victime ? Jusqu'où peut-on expliquer les pulsions violentes des adultes battus et exploités lorsqu'ils étaient enfants ? Peut-on tenter de réparer le mal fait ? En ce début du XX° siècle, les réponses psychiatriques, psychanalytiques, et autres psy n'étaient pas encore pratiques courantes.

Format à l'italienne qui permet d'élargir certaines cases, de faire des panoramiques, jeu avec le nombre des cases par page, dessin réaliste et ton sépia font de cet album une belle réalisation, une bande dessinée sociale et historique.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 28/03/2015 19:36

Une BD très originale. Je note.

Yv 28/03/2015 21:29

Oui et dans le thème et dans les couleurs

zazy 26/03/2015 23:13

Je pense que les enfants ont surtout mis des maux sur leurs colères, incapables d'y mettre des mots puisque je pense que l'école était en pointillés.
Cela existe encore ailleurs et, je me demande si cela ne reviendrait pas plus rapidement qu'on le voudrait. Les petits boulots d'enfants existent

Yv 27/03/2015 07:57

je ne sais pas si ça reviendrait chez nous, mais le fait est que dans certains pays où la misère est partout, les enfants doivent travailler et ils sont un apport d'argent non négligeable pour leurs familles.

Noukette 26/03/2015 19:00

Repéré chez Stephie et tu en remets une couche... Cet album m'intéresse fortement !

Oncle Paul 26/03/2015 10:20

Bonjour Yv
Parfois la colère n'a pas de mots, mais des maux...
Quant au travail des enfants, il a été délocalisé avec les entreprises, au Bangladesh, Pakistan et autres pays...
Amitiés

keisha 26/03/2015 08:04

Oui, le titre pas trop trop bien choisi si on ne connaît pas de quoi ça parle. bref, une BD déjà repérée...(où?) Franchement, les Etats unis aussi...
Mais ça existe encore, hélas!

Yv 26/03/2015 08:14

C'est une histoire qui n'a qu'un siècle, ce n'est pas si vieux que cela... et malheureusement, on peut encore voir cela dans certains pays

Sandrine 26/03/2015 07:12

Drôle de titre : on dirait du développement personnel...

Yv 26/03/2015 07:30

Oui, c'est la réflexion que j me suis faite aussi, je ne le trouve pas terrible

Aifelle 26/03/2015 06:55

Je pense qu'actuellement, certains ne seraient pas gênés de faire retravailler des enfants .... pas plus que de retourner à l'esclavage. Drôle de chose l'humain ! Je note la BD, finalement ce sont les sujets de société qui m'intéressent le plus dans ce domaine.

Yv 26/03/2015 07:29

La course au profit mène à tous les débordements, lorsque l'on écoute ce que demande le medef -sans vouloir bien sûr revenir au travail des enfants-, parfois, il faut se frotter fortement les oreilles pour être sûr qu'on a bien entendu