Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La divine chanson

La divine chanson

La divine chanson, Abdourahman A. Waberi, Zulma, 2015....

Le narrateur est un chat. Un vieux chat roux, prénommé Paris. Il en est à sa septième et ultime vie lorsqu'il devient le compagnon de Sammy Kamau-Williams, un musicien afro-américain, né d'un père footballeur et d'une mère bibliothécaire. Sammy est un enfant précoce, particulièrement sociable qui fera une irruption très remarquée dans le monde de la musique avec le titre suivant : The révolution will not be televised, en 1971. Il a alors 22 ans. Sa vie ensuite ne sera pas une suite tranquille de disques et concerts. On ne peut aux États-Unis contester, protester et revendiquer sans s'attirer des ennuis.

Ce roman est une libre inspiration de la vie de Gil Scott-Heron, un des musiciens noirs les plus importants des ces dernières années. Il a emprunté au jazz au blues, a planté les premières graines du rap et du slam, et pourtant, comme beaucoup, je ne le connaissais pas. Enfin, ça c'est ce que je pensais avant d'ouvrir le livre et de faire des recherches sur Gil Scott-Heron. Et là, je découvre que je connais au moins deux titres : The bottle et Me and the devil. Et ces deux titres sont tellement excellents que je vais continuer à découvrir l'œuvre de cet homme.

Le roman est malicieusement construit. Le narrateur, ce vieux chat roux est un raconteur d'histoire hors pair qui n'oublie pas de raconter ses propres mésaventures, qui ressemblent à celles de beaucoup d'Etats-uniens pauvres. Très attaché à Sammy, il le suit partout : "Un jour, après une course-poursuite mémorable, à bout de souffle, il m'a confié que je suis sa lune. Je lui ai rétorqué qu'il est mon soleil. Nous avons éclaté de rire. Un rire franc et massif, sous les yeux des passants ahuris. (...) Je peux vous garantir que pas une fois je ne l'ai quitté d'une semelle car le soleil n'est rien sans la lune, et la lune rien sans le soleil". (p.31) Parfois, il s'éloigne de son soleil pour raconter ses aïeux : le père Reginald Kamau, Jamaïcain débarqué aux Etats-Unis, qui deviendra joueur de football, sera le premier joueur noir à évoluer en Écosse, puis finira sa carrière sportive au Brésil. Les pages consacrées au Brésil et à l'Afrique qui y a laissé son empreinte surtout dans certaines régions sont sublimes : poétiques, musicales, sensuelles, ... Il parlera aussi un peu de la mère de Sammy et beaucoup de Lily, sa grand-mère, celle qui l'a élevé les douze premières années de sa vie, cette femme née en Afrique et arrivée en Amérique, qui fut de toutes les campagnes menées par les noirs américains pour les droits civiques. Des pages aussi sur l'esclavage, pour bien redire que les noirs n'ont pas demandé à être envoyés en Europe ou en Amérique.

Mais bien sûr le livre s'attarde sur Sammy Kamau-Williams, nous donne envie de (re)découvrir sa musique. Sans faire une biographie complète, détaillée et linéaire, il insiste sur des points importants, des concerts mémorables, des morceaux qui ont marqué l'histoire de la musique, des descentes aux enfers, des passages à vide, de sa voix profonde, et toujours cette lumière qui émane de Gil Scott-Heron et qui illumine le roman. Normal me direz-vous pour un soleil.

Pour écouter Gil Scott-Heron, n'hésitez pas, j'ai mis des liens sur les titres des chansons.

D'autres avis : Babelio, Gangoueus

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jostein 04/02/2015 14:21

Un roman très intéressant qui m'a aussi fait découvrir un artiste. Le côté non linéaire n'en fait pas une lecture facile mais cela vaut le coup de faire un effort.

Yv 04/02/2015 16:15

Cet aspect non linéaire ne m'a pas gêné, j'ai suivi ce chat roux sans souci.

keisha 04/02/2015 10:18

A priori je ne connais ni le livre, ni ce musicien ni ses titres...

Yv 04/02/2015 10:46

Peut-être en écoutant les titres en lien, découvriras-tu comme moi que finalement tu le connais un peu ?

clara 04/02/2015 07:58

mon budget agonise donc j'attendrai qu'il soit à la biblio !

Yv 04/02/2015 08:46

En attendant, écoute Gil Scott-Heron, comme un avant-goût

Kathel 04/02/2015 07:56

Dans la PAL de Mr K... et la mienne ensuite ! (et bonne nouvelle, la sienne se monte à deux livres)

Yv 04/02/2015 08:45

Il faudra qu'il pose le livre au-dessus de la tienne et pas tout en-dessous

Gwenaelle 04/02/2015 07:45

Coup double : un musicien et un auteur à découvrir! Tu fais fort ce matin!

Yv 04/02/2015 07:52

Je tente de me maintenir au mieux de ma forme