Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Lien de sang

Lien de sang

Lien de sang, Françoise Samsoën, Ravet-Anceau, 2014...,

Valentin, le bébé d'Isabelle et Philippe Derault a disparu. Il est retrouvé quelque temps plus tard, mutilé, mort sur l'autel d'une église de Dunkerque. La mise en scène fait penser à des satanistes, piste que vont suivre le commissaire Pollaert et son équipe dont l'obtus Nicolas Mercier. Puis, c'est au tour d'Emmanuelle, la fille de Philippe Derault, née d'un premier mariage, âgée de vingt-cinq ans d'être découverte, baignant dans son sang. Pollaert, aidé d'une jeune profileuse, Zélie, dirige son enquête sur la piste d'une vengeance familiale.

Roman assez étrange qui mélange une atmosphère fin 19° /début 20° siècles avec cette famille de riches bourgeois vivant dans une belle maison, servie par des "gens" à son service, pour certains depuis leur plus jeune âge et des flics modernes avec des ordinateurs et une profileuse. On est entre un roman à la Agatha Christie avec ses ambiances sages et surannées et des flics aux méthodes modernes. Tout le long de ma lecture, je n'ai pas me départir d'une sensation de déjà vu ou déjà lu ; je suis sûr d'avoir rencontré le même genre d'histoire au cours de ma longue vie de lecteur, mais ni le nom de l'auteur ni le titre de l'oeuvre ne me reviennent en souvenir. C'est rageant ! Le départ est un peu confus avec plein de personnages, tant dans la famille du bébé retrouvé mort que dans les policiers, qui interviennent : je me perds. Puis, petit à petit, tout rentre dans l'ordre, et l'on est capable de replacer tel ou tel selon son appartenance et ses liens familiaux ou autre. L'enquête est dirigée par le commissaire Pollaert, mais d'autres y mettent leur grain de sel : Zélie la profileuse, Laura la fille du commissaire, Régis ami du commissaire, professeur et passionné des histoires des grandes familles locales. Tout cela donne du dynamisme au récit et y ajoute côté très humain : chaque intervenant est vraiment présent, joue avec les amitiés, les inimitiés. Toutes les pistes sont suivies, les satanistes, l'accident, les demandes de rançon. Les vies de tous les suspects sont disséquées, analysées, et c'est d'ailleurs ainsi que les flics trouveront la solution.

Ecriture classique, propre, sans chichi et sans défaut. Ce roman est bien agréable, l'auteure sachant distiller des indices ça et là, et même lorsqu'on devine le nom du coupable, on se questionne sur les raisons qui l'ont poussé à agir ainsi, les réponses arriveront en toute fin d'ouvrage, assez originales, je dois dire. Quelques maladresses cependant dans les conclusions de fin de chapitres, en plein milieu d'une action : "Elle allait porter le breuvage à ses lèvres quand un cri perçant figea son geste." ou par une phrase censée laisser le suspense en suspens (jolie celle-là) : "S'il avait su lire l'avenir dans les astres, Pierre n'aurait certainement pas été aussi enthousiaste." Et puis, un dénouement rapide, trop rapide (une seule petite page) qui ne répond pas à toutes les questions, une peu comme si l'auteure avait voulu se débarrasser d'une fin qu'elle ne savait pas comment mener. Malgré tout, c'est un bon polar, comme très souvent dans cette maison d'édition.

Lien de sang

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 11/02/2015 18:38

Le bandeau n'est pas super vendeur, je trouve.

Yv 11/02/2015 20:10

La couverture est étonnante, le bandeau fait référence au "local" du Nord que les éditions Ravet-Anceau défendent très bien

Violette 09/02/2015 09:55

j'ai quand même du mal quand on touche aux enfants...

Yv 09/02/2015 10:02

Certes, moi aussi, mais c'est malheureusement une réalité...

zazy 08/02/2015 12:40

Pas en ce moment

Yv 08/02/2015 20:57

Une maison d'édition à garder en tête

Sandrine 08/02/2015 11:52

Je n'ai jamais lu de livres de cette maison d'édition. Je pense que c'est parce que je suis assez frileuse côté polar français, encore plus quand c'est du terroir. Ceci dit bien sûr, vu comme Sandrine Collette m'a enthousiasmée avec ses trois romans, je suis peut-être mûre pour tenter l'expérience Ravet-Anceau...

Yv 08/02/2015 20:56

Il y en a de très bons, très différents, mais très français... L'avantage c'est que ce sont des formats poche, pas très chers...