Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La nuit Mac Orlan

La nuit Mac Orlan

La nuit Mac Orlan, Arnaud Le Gouëfflec, Briac, Sixto éditions, 2014.....

"Marin arrive à Brest pour y rencontrer un bouquiniste qui possèderait un manuscrit inédit de Pierre Mac Orlan, l'auteur du célèbre Le quai des brumes. Bientôt, il se retrouve en cavale dans la nuit brestoise, traqué par la police, cherchant à reconstituer les morceaux d'un puzzle diabolique." (4ème de couverture)

Il y a longtemps que j'attendais de lire cette bande dessinée, depuis que j'avais découvert les éditions Sixto avec Les voleurs de cerveaux. Ensuite, l'éditeur, puisque j'ai "liké" sa page facebook, m'alléchait avec des teasers sur cette BD. Puis, j'ai eu l'occasion de lire d'autres livres mais l'idée est restée. Alors Noël arriva et l'occasion de la mettre sur ma liste... Voilà comment je me retrouve donc avec cet album dans les mains. Vous savez tout de ma vie.

Point n'est besoin de connaître la littérature de Pierre Mac Orlan avant de tourner les pages, la preuve, il me semble bien n'avoir rien lu de lui. Je connaissais son nom, mais c'est tout. Autant dire que maintenant, j'ai très envie de découvrir son œuvre.

Pour l'intrigue (Arnaud Le Gouëfflec), vous imaginez un bouquiniste peut-être retors, un jeune home thésard et admirateur de Mac Orlan, une belle fille, Marguerite toujours prête à aider son prochain surtout si ce prochain est poursuivi par le commissaire Bourrel qu'elle exècre, un taggueur Teuz et vous les mettez tous dans une même course au trésor, car trésor -sans doute cet inédit de Mac Orlan- il y a. A cela vous ajoutez la ville de Brest, la nuit. Une nuit infinie.

Pour le dessin, des couleurs sombres, nuit oblige ; les couleurs vives sont la robe de Marguerite et le manteau de Bourrel plus quelques lumières ici et là dans une ville la nuit. Dans son article sur cette BD, Marie-Florence des huit plumes parle des dessins de Briac comme de "tableaux, assemblés les uns aux autres pour constituer un album." Je n'aurais pas dit mieux, je cite donc...

Le tout donne un album excellent, original, assez loin de la production habituelle, qui parle littérature et aventure et même littérature d'aventures.

Pour les références à l'œuvre de Mac Orlan, je les imagine plus nombreuses que celles expliquées par Marin ; il y en a sans doute de cachées que les connaisseurs trouveront. Pour les autres, comme moi, cette bande dessinée est une belle entrée dans l'œuvre de Pierre Mac Orlan qui ne demande qu'à être confirmée par la découverte de ses romans.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Claude LE NOCHER 13/01/2015 18:17

Salut Yves
Ah, merci du rappel, il faut que je me procure celui-là (j'adore Arnaud et Briac, qui sont hyper sympas) et un autre bouquin d'Arnaud Le Gouëfflec (texte) et Michel Poulain (photos) : "Locaux disponibles". Amitiés.

Yv 13/01/2015 18:37

Salut Claude
je ne connais pas le second livre dont tu parles, mais j'avais déjà aimé J'aurai ta peau Dominique A de A Le Gouëfflec.
Amicalement

sous les galets 13/01/2015 06:58

je ne suis pas très BD, mais MacOrlan a été la littérature de mon adolescence, et se situe très souvent à Brest, et ce point plus ton enthousiasme, suffisent à me donner envie de lire une BD. Je suis sûre que j'y trouverai plein de petites références qui vont faire bondit mon coeur d'ado. Et vu que même sans ça, tu t'es régalé, je le note.

Yv 13/01/2015 07:39

Tu verras justement sûrement les références que je n'ai pas puisque je n'ai pas lu Mac Orlan. Je te souhaite de passer un excellent moment avec cet album.