Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Comment ma femme m'a rendu fou

Comment ma femme m'a rendu fou

Comment m'a femme m'a rendu fou, Dimitri Verhulst, Denoël, 2015 (traduit par Danielle Losman)..

Désiré Cordier, septante-quatre ans ne supporte plus Monik sa femme. Il décide de simuler la sénilité pour sa tranquillité. Contre toute attente, il y prend un plaisir fou et persévère dans son idée tant et si bien qu'il se retrouve au home Lumière d'Hiver, esseulé, enfin tranquille. Il découvre un monde qu'il ignorait totalement auparavant, celui des institutions pour malades d'Alzheimer.

Présenté comme un roman présentant des portraits féroces et hilarants, ou comme "un roman absolument génial" par le journal Métro, je ne peux dire que ma vive déception. Je ne connais pas du tout l'auteur qui a écrit un roman dont on a beaucoup entendu parler, La Merditude des choses. Je m'attendais à du saignant, du décalé voire du loufoque et je tombe sur un roman finalement assez sage qui se contente d'aligner des anecdotes, des ruses de Désiré pour pouvoir faire croire à sa sénilité. Ce n'est pas toujours drôle, c'est souvent attendu. Je ne voulais pas du trash, je ne suis pas amateur du genre, j'aurais voulu de l'irrévérence, de l'insolence, de la profondeur.

Néanmoins, dans ma déception, j'ai tout de même repéré de belles pages sur le besoin de solitude, sur la religion (et oui, j'y reviens toujours), lorsque dans sa volonté de toujours diriger son mari, Monik installe une statue de Sainte Rita et un Christ dans sa chambre. "Mais un homme, et je parle de moi, qui a grandi dans une société ou la foi n'a pratiquement jamais été mise en question, et qui justement considère son agnosticisme comme une conquête, le produit d'une pensée active et intrépide, se sent tourné en ridicule quand on lui colle l'étiquette "catholique" sur le front.Je me suis senti escroqué philosophiquement (...) ça m'exaspère, nom d'un chien, d'être désormais enregistré sur la liste d'attente de la mort comme "croyant"" (p.91) C'est tout moi ça, sauf que je ne suis ni interné -pas encore- ni ne suis à l'article de la mort -de toutes façons, la mort, je suis contre- et je serais plutôt athée qu'agnostique selon la définition qui dit qu'un athée nie l'existence de Dieu alors qu'un agnostique ne se prononce pas sur une éventuelle existence ou pas d'un être suprême.

Déception pour moi, tant pis, un roman qui saura plaire à d'autres, puisque les goûts et les couleurs...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le Merydien 30/01/2015 21:30

Vu chez ma libraire, mais apres hésitation, je l'ai reposé. Bien vu finalement si je suis ton commentaire.

Yv 30/01/2015 22:45

Une intuition sans doute ou un éclair de lucidité...

Claude LE NOCHER 26/01/2015 16:48

Salut Yves
Quand je lis ta remarque perso "la mort, je suis contre", j'éclate de rire. On dirait du Pierre Doris. Amitiés.

Yv 26/01/2015 17:02

Salut Claude
Pour être franc, je l'ai piquée quelque part, il y a longtemps, mais je ne sais plus où. Pierre Doris ou Desproges ?
Amicalement,

Kathel 25/01/2015 15:50

Je cherchais un livre pour mon mari, récemment, heureusement je n'ai pas eu l'idée de prendre celui-ci...

Yv 25/01/2015 16:01

Par contre s'il aime les histoires desquelles on ne décroche pas, je viens de finir Six fourmis blanches de Sandrine Collette... J'en parle bientôt, le temps de redescendre et d'écrire mon billet

Oncle Paul 25/01/2015 15:00

Heureusement Yv que le le titre n'est pas Comment un livre m'a rendu fou....
Moi aussi, dans ce genre de roman, au titre pourtant prometteur, j'attends du décalé, du déjanté même, de l'humour, de l'ironie, du caustique. Tant pis.
Amitiés

Yv 25/01/2015 15:07

Salut Paul, oui, ce livre est vendu pour du déjanté et on est dans du déjà lu déjà vu, ce qui est du coup très décevant, ou alors c'est moi qui aie des exigences trop importantes
Amicalement,

keisha 25/01/2015 14:27

J'avais hésité, je voulais du caustique, mais j'ai bien fait de voir autre chose.

Yv 25/01/2015 14:52

effectivement je n'ai pas vu de caustique...

zazy 25/01/2015 13:33

Ce ivre ne me disait rien et tu confirmes... Faut bien que, de temps à autre, nous ayons des livres qui nous font encore plus apprécier les autres !

Yv 25/01/2015 14:08

Oui, c'est bien de ne pas aimer tout ce qu'on lit. Hier au club de lecture de la librairie, j'en défendais deux sur quatre et d'autres défendaient ceux que je n'avais pas aimés...

Aifelle 25/01/2015 13:27

Je n'étais déjà pas très tentée, mais alors là, je ne le suis plus du tout.

Yv 25/01/2015 13:31

J'attends de lire d'autres avis....