Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La lettre manquante

Publié le par Yv

La lettre manquante, Patrick Halluin, Ravet-Anceau, 2018...

Cyril Estier est un ancien des forces spéciales et plus particulièrement d'un groupe de six appelé l'Alphabet. En 2005, l'un des membres de ce groupe, F, lors d'une délicate opération, commet un acte terrible qui oblige à la dissolution d'Alphabet. 

Onze années plus tard, Cyril, revenu à la vie civile, est accusé de meurtre et rapidement innocenté, puis un cadavre est retrouvé chez lui, et d'autres péripéties s'enchaînent au grand dam du capitaine Cyrla de la police. 

Pas toujours très cohérent, parfois malhabile dans les phrases, souvent excessif, ce roman qui ne brille pas par sa finesse et sa subtilité est contre toute attente un polar difficile à lâcher. Je suis loin, très loin d'apprécier le genre gros bras et défouraillage d'armes à tout-va, et je peux dire que Patrick Halluin ne ménage pas sa peine pour donner au Nord de la France et à la petite commune de Marchiennes des airs de ville assiégée, mélangeant les forces spéciales, les flics, la vengeance et les islamistes-terroristes dans un grand bordel -finalement- assez joyeux, et néanmoins -rapport au début de ma longue phrase- j'ai trouvé que ce roman foutraque avait un charme évident : sans doute l'histoire d'amour naissante qui fait fondre les petits cœurs des gros durs, ou ce côté si ce n'est parodique, au moins humoristique et stéréotype des hommes et de la femme -qui apporte légèreté et fraîcheur-, et des situations. 

Ce n'est pas le polar du siècle, mais pour un premier roman, Patrick Halluin s'en sort bien et si l'envie de lire un roman fortement burné, qui sent la testostérone, la virilité mais aussi la fragilité des grands garçons sur-entraînés, un roman d'action qui ne se prend pas au sérieux et qui se déroule dans le Nord -de la France-, j'ai trouvé ce qu'il vous faut. Détente assurée.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 19/11/2018 13:10

Celui-ci n'est donc pas inratable.

Yv 19/11/2018 17:47

certes pas

Mimi 19/11/2018 09:19

Je ne sais pas si je lirai ce bouquin, mais ta critique m’a bien fait rire avec son odeur de testostérone ! On a bien compris qu’on ne faisait pas dans la dentelle :0))

Yv 19/11/2018 10:16

là non, on est dans du lourd !